Congo-Kinshasa: Meeting de vérité à Vélodrome - Fiyou Ndondoboni met en garde les "détracteurs" du pouvoir de Félix Tshisekedi

Dans son méga meeting qu'il a présidé le week-end dernier, le président du parti Orange et coordonateur de la structure CAL, n'a pas donné sa langue au chat pour mettre en garde certains leaders politiques qui, jusque-là, remettent en cause l'élection de Félix Tshisekedi comme Président de la République.

A l'heure actuelle, estime Ndondoboni, la République Démocratique du Congo du Congo a écrit une nouvelle page de son histoire avec la première passation civilisée entre un Chef de l'Etat entrant et son prédécesseur.

Ainsi, a-t-il demandé à l'ensemble de la population congolaise qui aspire à un meilleur avenir de s'aligner derrière la vision politique prônée par Félix Tshisekedi. A l'en croire, Fatshi est un homme qui incarne le changement en raison de son appartenance politique à l'UDPS, ce parti qui a lutté pendant près de 37 ans pour l'avènement d'un Etat de droit en RDC.

Devant des milliers de kinois réunis au stade municipal Vélodrome, dans la commune de Kintambo, le samedi 8 juin dernier, le Président national du parti Orange a tenu à mettre en garde certains sociétaires de la coalition LAMUKA dont Martin Fayulu Madidi avec son combat de la vérité des urnes, remettant en cause le leadership de Félix Tshisekedi à la tête du pays. « Tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, continuent à réclamer la démission du Chef de l'Etat jouent le jeu du FCC.

Car, exiger la démission du Président de la République, c'est ouvrir une porte à l'ancien régime de revenir aux affaires. D'après la Constitution, en cas de démission du Chef de l'Etat, celui-ci est remplacé par le Président du Sénat et aujourd'hui le Sénat est chapeauté par le FCC », a déclaré Ndondoboni. En lieu et place de se mettre à prononcer des discours machiavéliques ça et là, le leader du parti Orange appelle les détracteurs du tout frais pouvoir de Tshisekedi fils d'embarquer plutôt dans le bateau du changement dont le peuple a besoin pour un Congo plus beau qu'avant où les hommes qu'il faut à la place qu'il faut gèrent le pays à tous les niveaux du pouvoir public.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.