Guinée: Bantama Sow appelle à traquer les opposants au 3e mandat

Le débat sur une nouvelle constitution en Guinée était à Une de l'assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel ce samedi 8 juin 2019. Dans son discours, Sanoussy Bantama Sow ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique et membre du bureau politique national de ce parti au pouvoir s'est violemment attaqué aux membres du front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Il a d'entrée dénoncé la publication par les opposants au troisième mandat d'une liste de 20 personnalités supposés être les cerveaux d'un coup d'État constitutionnel.

« Une bande de farfelus ne peut pas se retrouver pour salir des hauts cadres de l'Etat. Le front, je ne sais pas front de quoi, qui n'existe nulle part, qui n'est pas reconnu au ministère de l'administration du territoire, ne peut pas pousser l'Etat, ne peut pas empêcher le peuple de Guinée de se prononcer. Des individus se retrouvent dans les quartiers, dans les communes et dans les préfectures pour élire un front de quoi ? Il faut les traquer jusqu'à leur dernier retranchement », a-t-il indiqué.

Pour ce proche d'Alpha Condé, c'est des gens qui se retrouvent pour déstabiliser le pays.

Un appel aux ministres et hauts cadres qui hésitent.

« Nous souhaiterions dans les jours à venir que tous ceux qui occupent de poste important disent oui à la nouvelle Constitution ou qu'ils plient leurs bagages. Parce que demain c'est eux qui diront qu'ils ont été forcés ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.