10 Juin 2019

Afrique de l'Ouest: Coupe CEDEAO - Les Etalons boulistes vainqueurs de la 4e édition

28 mai 1975 - 28 mai 2019. Cela fait 44 ans que la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) a été créée. Débutées le 28 mai dernier, les activités commémoratives de la Journée de l'Afrique et du 44e anniversaire de la CEDEAO ont pris fin avec le tournoi de la CEDEAO en pétanque ce dimanche 9 juin 2019 à Ouagadougou.

«Libre circulation des personnes et des biens dans l'espace CEDEAO : état des lieux, enjeux et perspectives», tel était le thème de cette commémoration. Ainsi donc, la vision de la CEDEAO, est de donner à la jeunesse de la sous-région, un cadre d'intégration véritable, de connaissance et d'expression sportive à travers la pétanque. Représentant le ministre des Sports et des Loisirs, Vouhoun Tamini, le Directeur général des Loisirs, fait remarquer que cette compétition vient à point nommé d'autant plus qu'elle permet aux différents clubs et équipes nationales de l'espace CEDEAO, de se préparer pour les échéances au niveau continental et mondial. Au regard de la finale 100% burkinabè, M. Tamini estime que c'est la preuve que le Burkina ne fait que confirmer son leadership au plan régional dans la pétanque.

Le Niger (9 triplettes), la Côte d'Ivoire (2 triplettes), le Mali (3 triplettes), le Burkina Faso (5 triplettes) et les clubs de Kaya, Ziniaré, Koudougou et de la ligue du centre, une bonne brochette de participants que ne peut que réjouir Macaire Kaboré, le président de la FBP. «Notre objectif, est de faire de cette compétition, le tournoi phare de la sous-région. Et nous allons travailler pour que les différents prix soient refus à la hausse», promet M. Kaboré.

En attendant l'augmentation de cette cagnotte, le premier est reparti avec la somme de 1.000.000 FCFA en plus d'un trophée et plusieurs gadgets. Le trio de tête est composé de l'équipe nationale du Burkina avec la triplette Moustapha Baguian, Robert Tiendrébéogo et Alassane Compaoré, du club venu de Koudougou et de l'AS Poste.

Selon la définition de la CEDEAO, la libre circulation des personnes et des biens signifie que tout ressortissant de la communauté a le droit de se déplacer librement d'un État à un autre sans entrave. « La raison qui justifie la libre circulation des personnes et des biens peut être résumée en termes simplistes par l'expression l'union fait la force».

Burkina Faso

Radicalisation - Eviter à tout prix que les jeunes se lancent dans la gueule du loup

Les faits sont établis et constants. De plus en plus de jeunes Burkinabè rejoignent les groupes… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.