Mali: Une centaine de morts après l'attaque d'un village dogon dans le centre du pays

Le centre du Mali est une nouvelle fois endeuillé après une attaque meurtrière. Des hommes armés ont tué au moins 95 personnes dans le village dogon de Sobanekou, près de la ville de Sangha, dans le cercle de Bandiagara. Une action qui n'a pas encore été revendiquée.

Ce dimanche, lorsque les habitants du village de Sobanekou, situé dans le centre du Mali, ont entendu venir des hommes armés, ils ont pensé dans un premier temps à des voleurs de bétail. Mais très rapidement, les civils ont été pris pour cible.

Coups de feu, des cases brûlées, de très nombreux corps sur le sol. Un élu de la localité, contacté par RFI, raconte le désastre : « Avec les militaires, on a dénombré 81 corps calcinés. Tout est à moitié calciné dans ce village de 300 habitants. On a même des témoignages qui disent que ce sont les Peuls qui sont venus. Ils ont encerclé le village et ils ont commencé à tirer. Quand les gens sont arrivés dans leurs maisons, ils ont mis le feu. »

Le bilan est provisoire, la recherche des corps se poursuit. Le village abrite environ 300 personnes et pour le moment, à peine 50 ont répondu présentes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.