10 Juin 2019

Angola: La première dame évalue la campagne "Nascer Livre para Brilhar"

Ondjiva — La première dame angolaise, Ana Dias Lourenço, est arrivée lundi, à Ondjiva, dans la province de Cunene, pour évaluer durant deux jours les progrès de la campagne "Nascer Livre para Brilhar"qui vise à éliminer la transmission du VIH de la mère à l'enfant.

Lancée en décembre 2018, la campagne se déroule dans tout le pays et vise à réduire le taux de transmission de la mère à l'enfant de 26% en 2019 à 14% d'ici 2021.

Ana Dias Lourenço a déjà tenu une rencontre avec le gouverneur de la province, Vigilio Tyova, avant de se rendre à la municipalité d'Ombadja, où elle visitera l'hôpital municipal pour se renseigner sur les services intégrés de santé sexuelle et reproductive, ainsi que du centre de conseil et dépistage volontaire du VIH/Sida.

D'après le programme, l'épouse du Chef de l'Etat visitera également la municipalité de Namacunde et remettra des denrées alimentaires au gouvernorat de Cunene dans le cadre de la lutte contre la sécheresse dans la province.

Dans le même cadre, Ana Dias Lourenço visitera aussi l'hôpital général d'Ondjiva pour s'informer de l'élaboration du programme de coupure de la transmission verticale.

Les données des services de santé de Cunene indiquent que de janvier à avril de cette année, 108 bébés de mères séropositives sont nés sans le VIH/Sida à la maternité de l'hôpital général d'Ondjiva.

La première dame d'Angola regagne Luanda mardi après-midi.

Angola

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.