Mali: Une centaine de morts dans l'attaque d'un village

Village traditionnel dogon, au centre du Mali.

Des hommes armés ont tué au moins 95 personnes et 19 autres sont portées disparues, au Centre du Mali, dans le village dogon de Sobame Da, près de la ville de Sangha (région de Mopti), dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 juin 2019. Même si l'attaque n'a pas encore été revendiquée, un communiqué du gouvernement malien évoque l'œuvre d'hommes armés « soupçonnés d'être des terroristes ».

«Le gouvernement de la République du Mali informe qu'une tragique attaque armée a été perpétrée lundi, vers 3 heures du matin, dans le village de Sobame Da, dans la commune de Sangha, dans la région de Mopti. Des hommes armés, soupçonnés d'être des terroristes, ont lancé un assaut meurtrier contre ce paisible village», a informé le gouvernement malien dans un communiqué, hier lundi 10 juin 2019. Le bilan provisoire s'établit à 95 morts d'après le communiqué et 19 personnes sont portées disparues. Plusieurs animaux ont été abattus et des maisons incendiées, précise le gouvernement qui a ajouté que les recherches de victimes se poursuivent dans le village qui abrite environ 300 personnes. Au moment où nous tracions ces lignes, à peine 50 habitants avaient répondu présent.

« Des renforts, déployés dans le secteur, mènent un large ratissage pour traquer les auteurs », a précisé le gouvernement qui a assuré que « toutes les mesures seront prises pour arrêter et punir les auteurs du carnage».

Les violences dans le centre du Mali sont régulières. Le 23 mars dernier, le massacre d'Ogossagou avait provoqué une onde de choc. Le gouvernement avait alors annoncé le démantèlement des milices d'auto-défense et le démarrage d'un vaste programme de désarmement. La milice dogon Dan Na Ambassagou, dissoute par le gouvernement, «a constaté avec beaucoup d'indignation l'attaque barbare et ignoble», et «condamne avec la dernière énergie cet acte terroriste et génocidaire intolérable ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.