Angola: Près de 12.000 détenus ont dépassé leur délai de détention provisoire

Luanda — Au moins 11.900 prisonniers, actuellement dans les prisons du pays, ont déjà dépassé leur temps de détention provisoire, alors que les unités pénitentiaires comptent au total 25.990 prisonniers.

Selon la loi angolaise, une personne peut être arrêtée préventivement pendant quatre mois sans inculpation. Ce délai peut être porté à six mois en cas de crime organisé et complexe.

S'adressant à la presse, après l'ouverture d'un atelier sur la formation des officiers de la police nationale, le secrétaire d'État aux Services pénitentiaires, Bamoquina Zau, a indiqué les vols qualifiés et des homicides faisaient partie de ce nombre de détentions préventives.

Sans avancer dans les chiffres, il a déclaré que sur cette échelle, Luanda était en tête de liste des provinces qui ont le plus grand nombre de prison préventive, suivie de Benguela, Huila et Huambo.

Présente lors de l'atelier, la secrétaire d'État aux Droits de l'homme, Ana Celeste, a déclaré dans son discours d'ouverture que des mesures visant à réduire le nombre d'interventions du droit pénal étaient en étude.

Ces mesures comprenaient l'assignation à résidence, le travail communautaire, la conciliation et la médiation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.