Algérie: Environnement - Plusieurs actions menées pour la réduction de la pollution industrielle

Alger — Plusieurs programmes et actions sont menés pour promouvoir la diversification économique en prenant en charge les problématiques liées à la réduction de la pollution industrielle et à la vulgarisation des technologies propres a affirmé, lundi à Alger, la ministre de l'Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt.

Menés dans une totale synergie avec les départements ministériels en charge du volet développement durable, ces chantiers visent également "la prévention de la dégradation de l'environnement et à la promotion de toute action de récupération, de recyclage et de valorisation des déchets des produits industriels" a affirmé Mme Tamazirt lors d'une journée d'information et d'évaluation sur l'environnement.

Affirmant que l'Algérie s'est attelée ces dernières années à créer les conditions favorables à la prise en charge des questions liées au développement durable, la ministre a souligné qu'au delà, de cet enjeu, "les problématiques environnementales sont devenues un moteur de la diversification économique par les nouvelles opportunités d'investissement qu'elles ont générées ces dernières années".

A ce titre, le secteur industriel et minier ne pouvait se soustraire à la dynamique engagée par l'Etat dans ce domaine, a-t-elle assuré, ajoutant que pour ce faire, le ministère de l'Industrie et des mines contribue à l'atteinte des objectifs fixés par le Gouvernement en agissant sur plusieurs niveaux.

Le premier niveau, selon elle, est celui de la participation active à la mise en œuvre du plan de développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique avec l'objectif de répondre à l'impératif de la transition énergétique et le développement d'une industrie nationale du renouvelable qui permettra de concrétisé localement une plus grande valeur ajoutée dans la fabrication des équipements énergétiques, les composants et les accessoires.

C'est ainsi que le ministère a encouragé, ces dernières années, plusieurs projets de fabrication des équipements solaires initiés par les entreprises industrielles relevant du secteur économique national.

Ajouté à cela, l'engagement volontaire de plusieurs entreprises énergivores dans des programmes d'amélioration de leur performance énergétique avec accompagnement d'instituions publiques.

Le second niveau porte sur un programme visant à agir sur le choix des investissements industriels orientés sur des technologies propres et l'amélioration de l'environnement de l'entreprise par la mise en place d'un dispositif incitatif particulier.

A cet effet, la ministre a annoncé que les nouvelles zones industrielles seront dotées d'équipements appropriés permettant la gestion écologiquement rationnelle des déchets, telle que les stations de traitement des rejets industriels ainsi que 'l'économie de l'eau et de l'énergie, permettant ainsi d'aller vers la réalisation de véritables Eco parcs.

Ce programme permettra progressivement, a-t-elle soutenu, l'abandon des différents procédés industriels de fabrication obsolètes qualifiés de polluants ou dangereux pour la santé environnementale.

A ce titre, elle a cité l'exemple la généralisation de l'installation de filtre à manche dans toutes les cimenteries algériennes. Cette opération a permis d'afficher des émissions en dessous des normes nationales en vigueur, alors qu'un programme visant la réhabilitation et la mise à niveau des stations de traitement des déchets des tanneries publiques vient d'être lancé par le ministère de l'Industrie.

Pour sa part, le secteur minier à mis en place un dispositif comportant un nombre d'actions permettant la remise en l'état et la protection des sites miniers à la fin de l'exploitation, a ajouté Mme Tamazirt.

S'agissant du troisième niveau, il consiste, selon elle, à l'encouragement de l'investissement dans la réalisation de plusieurs projets portant sur le traitement et la valorisation des déchets.

Elle a, dans ce sillage, affirmé que plusieurs projets prometteurs sont initiés à l'instar de celui portant sur la transformation des déchets solides de cuire non biodégradable en fertilisant agricoles ou celui du traitement des déchets ménagers et assimilés projetés dans la wilaya de Constantine.

La ministre a également cité "un projet grandiose" dans le domaine de l'incinération initié par un operateur "majeur" dans l'industrie du ciment. Le quatrième et dernier niveau concerne la mise en place d'un dispositif visant la recherche des meilleurs niveaux des compétitivités entre les entreprises en les encourageant à adopter des systèmes de management de la qualité à travers les dispositifs de la certification.

Elle a également noté le déploiement d'un dispositif de soutien et d'accompagnement aux entreprises du secteur à la certification selon les normes internationales ISO 14001, visant à rationnaliser l'impact de leur activité sur environnement et l'implémentation du système d'intégration de la responsabilité sociétale selon la norme ISO 26000.

En outre, la ministre a affirmé que l'attribution annuelle par le ministère de l'Industrie du prix national de la qualité et le prix de l'innovation afin d'encourager l'adoption volontaire des différents systèmes de management et le développement de la recherche pour en déboucher sur des innovations vertes est devenu une tradition ancrée attirant de plus en plus d'entreprises participantes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.