10 Juin 2019

Algérie: Plusieurs programmes de développement incluant tous types de transport réalisés dans le respect de l'environnement

Alger — Le ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba a affirmé, lundi à Alger, que l'Algérie avait réalisé plusieurs programmes de développement, incluant tous types de transport, dans le respect de l'environnement.

Intervenant à l'occasion de l'ouverture de "la journée d'information et d'évaluation sur la lutte contre la pollution", organisée par le ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, M. Kouraba a fait savoir que le secteur des transports constituait l'un des secteurs d'activité impliqués directement dans la pollution de l'environnement, soulignant l'importance de la participation du secteur à cet évènement, afin de mettre en avant les principales mesures prises en matière de lutte contre la pollution environnementale.

L'augmentation du parc automobile qui consomme, quotidiennement, des quantités considérables de carburant, outre les gaz rejetés par les avions et les navires relevant de la flotte nationale ou des flottes étrangères, ont participé à "l'aggravation du phénomène de la pollution atmosphérique aux répercussions négatives et néfastes sur la vie et la santé du citoyen".

Eu égard au rôle pivot du secteur des transports et dans l'objectif de contribuer activement à la réduction de la pollution, le Gouvernement a tracé des programmes de développement variés et intégrés incluant tous types de transports et respectueux de l'environnement, notamment à travers des approches prospectives dans la conception des projets.

M. Kouraba a rappelé la loi sur l'aménagement du territoire et le développement durable qui définit les grandes lignes de la vision de l'Algérie dans ce domaine et sa concrétisation sur le terrain, à travers un plan national d'aménagement du territoire et les plans sectoriels relatifs aux transports ferroviaires, aux routes, aux autoroutes, aux aéroports et aux ports.

Le ministre a indiqué que le ministère des Travaux publics et des Transports avait adopté plusieurs mesures dans ce domaine, notamment l'extension et l'électrification du réseau ferroviaire et l'acquisition de moyens modernes de transports par la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), en vue d'améliorer ses services et d'augmenter son volume de transport à partir de 2020 pour atteindre les 17 millions de tonnes de marchandises et 60 millions de voyageurs par an, en vue de réduire le trafic routier et par conséquent réduire le volume des émissions de gaz.

Le ministre a évoqué la modernisation du transport urbain avec la mise en service du tramway, du métro, du téléphérique et des télécabines à même d'organiser le transport dans les zones urbaines, tout en respectant l'environnement.

La généralisation du contrôle technique des véhicules et le respect des normes en vigueur contribueront également à la réduction du taux de la pollution, a-t-il estimé.

S'agissant de l'utilisation des carburants moins polluants, M. Kouraba a fait savoir que le ministère avait signé un protocole de coopération avec le ministère de l'Energie pour l'équipement de 50.000 véhicules en kit de Gaz de pétrole liquéfié (GPL).

Pour ce qui est du transport maritime, le ministre a affirmé l'attachement de l'Algérie à la convention de l'Organisation maritime internationale portant utilisation de carburants moins polluants et l'installation d'équipements de filtration des gaz émis des navires à compter de l'entrée en vigueur de la convention en janvier 2020.

Dans le même contexte, M. Kouraba a rappelé le renforcement et la modernisation des infrastructures dans le domaine du transport aérien ainsi que la rénovation des moyens de transport permettant à la flotte algérienne de s'acquitter pleinement de ses activités aux niveaux national et international, conformément aux engagements internationaux dans le domaine de l'environnement.

La Chine abrite les festivités officielles de la célébration de la journée mondiale de l'environnement qui portent sur l'impact direct de l'air sur la santé de l'homme.

En parallèle, l'Algérie a lancé plusieurs activités de sensibilisation à travers 48 wilayas visant à élever le niveau de conscience des citoyens et les encourager à choisir les activités à même de préserver l'environnement et de renforcer la coopération sectorielle dans ce domaine.

Selon les chiffres de l'ONU, près de 7 millions de personnes décèdent chaque année à travers le monde, en raison de la pollution de l'air, due à l'augmentation des activités industrielles qui rejettent des produits polluants dans l'air.

Algérie

La campagne moisson battage officiellement lancée à partir de Médéa

Le ministre de l'agriculture, du développement rural et de la pêche, M.Cherif Omari, a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.