Algérie: ETUSA - Reprise du travail mardi, après une journée de débrayage

Alger — Les travailleurs de l'Etablissement de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA) reprendront mardi le travail "normalement" après la journée de débrayage observée lundi, a-t-on appris auprès de l'Etablissement.

"Suite à une réunion entre les représentants du partenaire social et le Secrétaire général du ministère des Travaux publics et des Transports, il a été convenu de mettre fin à la grève", a indiqué à l'APS le chargé de communication à l'ETUSA, Abbas Ahcene.

Le syndicaliste responsable du dossier de transport des étudiants, Khamari Lamine, a confirmé également que les travailleurs avaient décidé la reprise de leurs activités normalement après un accord avec la tutelle qui s'est engagée à appliquer la Convention collective, signée récemment, soulignant que la revendication principale était l'augmentation des salaires.

Par ailleurs le chargé de communication de l'ETUSA a assuré que celle-ci "continuera à assurer le service de transport des étudiants à Alger-est de façon ordinaire", et ce, après l'arrêt de quelques 300 bus en raison de la grève des conducteurs liés au ministère de l'Enseignement supérieur par une convention datant de 2009, sachant que l'ETUSA assure uniquement le transport des étudiants d'Alger-est.

Décrié par de nombreux citoyens, et plus particulièrement les étudiants, dont beaucoup sont en période d'examen, le débrayage de l'Etusa a coïncide avec l'arrêt des bus de transports des étudiants appartenant à l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout, placé en détention provisoire dans le cadre d'affaires d'obtention d'indus privilèges.

Cependant, une source du ministère de l'Enseignement supérieur a affirmé que les bus appartenant à Tahkout reprendront leurs activités normalement à partir de mardi, car étant tenus conformément au cahier des charges de garantir le service public.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.