Guinée: Conakry-Mamou - Des coupeurs de route dépouillent un taxi et ses occupants

A l'aube du dimanche 9 juin 2019, de coupeurs de route ont dicté leur loi à un conducteur de taxi inter urbain en provenance de Conakry pour Labé au niveau e Fello Soré dans le ressort territorial de Mamou.

Le chauffeur de taxi, interrogé à son arrivé à Labé, a expliqué avoir voyagé avec un jeune homme suspect qui a perturbé le voyage depuis Coyah en estimant vouloir acheter un téléphone alors qu'il a eu tout le temps de le faire au niveau du parc d'embarquement (Madina).

Profitant du contrôle d'identité au niveau du barrage de Coyah, le même jeune homme empruntera un téléphone à un inconnu pour signaler à un interlocuteur qu'il a joint, sa position et celle de la voiture, devant cet état de fait le chauffeur lui dira :

« A compter de là tout ce qu'il nous arrivera, tu en seras comptable »

Arrivé au niveau de Fello Soré des inconnus sur deux motos , sortis de nulle part ont attaqué la Renault tout en prenant soin de la déséquilibrer en tirant dans les roues arrières de l'engin.

En rade dans un fossé, les assaillants dont la majeure partie en cagoule prendront en respect tous les passagers du véhicule , conducteur y compris et prendront soin de tous les entasser à l'arrière de la voiture avant de disparaitre avec tout l'argent à disposition dont deux millions du chauffeur, des téléphones et autres bagages de valeur.

Après l'attaque, le chauffeur s'est tout droit dirigé vers la police de Mamou où le jeune passager a été interpellé.

Informé par le chauffeur victime de l'accident, Mamadouba Camara "Banks" aurait souhaité que le jeune homme soit livré au syndicat de Labé où il aurait reçu un traitement digne d'exemple mais helas. Le responsable syndical, tout en déplorant l'attaque a fustigé le silence de l'Etat devant la récurrence et l'entêtement des faits d'agression sur les routes guinéennes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.