Togo: "Beaucoup de listes UNIR ont été aussi invalidées", Payadowa Boukpessi

Le Togo renoue avec les locales le 30 Juin prochain, après 32 ans d'absence dans l'agenda républicain. Si le gouvernement et les institutions en charge du scrutin mettent les bouchées double pour des élections réussies, les inquiétudes ne manquent pas sur la façon dont le processus est conduit, au point où certaines voix appellent même à un report. C'est par exemple le cas de l'Expert en Décentralisation, Pascal Agbové.

En réponse à une telle sollicitation, le ministre Payadowa Boukpessi qui réagissait ce mardi matin chez nos confrères de Victoire Fm y oppose dans un premier temps une interrogation, "Pourquoi reporter ces élections ?". Et sa réponse est se veut catégorique, "non, on n'annulera pas ces élections. Ce n'est pas parce qu'on a échoué à faure valider sa candidature pour ces locales qu'on doit demander un report". On a un fichier électoral, on a 11.000 candidats en lice... et donc, les conditions sont réunies pour aller à ces élections qui n'ont plus eu lieu depuis 32 ans, poursuit le membre du gouvernement.

Et à ceux qui reviennent incessamment sur les listes invalidées dont celles de Pascal Bodjona, ancien membre influent de UNIR au pouvoir mais tombé en disgrâce depuis plusieurs années déjà, d'Eric Dupuy de l'ANC et de Jean Kissi de la Coalition rénovée, le ministre Boukpessi révèle que "beaucoup de listes UNIR ont été aussi invalidées", avant de convier tous et chacun à aller faire les recherche pour s'en rendre compte de cette évidence.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.