Guinée: Labé - Des jeunes manifestent contre le délestage

Ce lundi, certains jeunes de quartiers urbains de la ville comme Kourawodé , secteur du quartier Konkola ont battu le pavé, direction le siège de la guinéenne d'électricité.

Ils réclamaient de comprendre pourquoi, ils n'avaient pas le courant conformément au système de rotation préalablement établi.

Après quelques minutes d'entretien avec les responsables de l'agence locale , un des jeunes en mouvement nous a expliqué :

« ils nous ont promis que nous aurons désormais le courant conformément à notre programme habituel mais s'ils ne respectent pas cet engagement nous nous réservons le droit de réagir... »

Du côté de la guinéenne d'électricité le responsable technique, Dieng Oumar Bailo aussi a tenu à préciser :

« Nous ne pouvons pas alimenter toute la ville u même moment, ils ont réglé une sorte de disjoncteur, il était sur 100, ils l'ont calibré à 130 mais ça ne nous a pas arrangé, il n'ya pas de courant mais on servira équitablement le courant disponible, ce n'est pas un problème propre à Labé.

Les gens sont en colère, mais c'est leur droit de revendiquer nul ne peut empêcher quelqu'un de revendiquer pour ses droits... »

Il faut rappeler que depuis plusieurs semaines l'électricité joue à cache -cache avec les citoyens et dans bien de quartiers de la capitale foutanienne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.