Cote d'Ivoire: Le PDCI ne regrette pas d'avoir appelé à voter pour Ouattara en 2010 et en 2015 (Billon )

Pour Jean-Louis Billon, Secrétaire exécutif chargé de la communication et de la propagande du Pdci-Rda, son parti a bien fait d'appeler à voter pour le Président Alassane Ouattara en 2010 et en 2015.

Lors d'une conférence de presse qu'il a animée le lundi 10 juin 2019 au siège du parti a Cocody, il a laissé entendre que le Pdci-Rda ne regrettait pas d'avoir fait ce choix. «Le Pdci-Rda ne regrette rien. Nous sommes un parti responsable. Nous ne pouvons pas regretter d'avoir appelé à voter le Président Ouattara en 2010 et en 2015. C'était une autre époque. Et c'était les choix à faire à cette époque là. Aujourd'hui, la donne a changé. Nous sommes face à de nouvelles réalités qui nous imposent une nouvelle posture. Nous sommes en train de l'adopter. Le Pdci ne regrette rien », a répondu le ministre Billon à la question d'un journaliste qui a demandé à savoir si le Pdci-Rda avait des regrets après avoir appelé à voter à deux reprises Alassane Ouattara.

Il a insisté sur la nécessité pour le gouvernement de mettre fin à l'orpaillage clandestin. Une activité contrôlée, selon lui, par des bandes armées, organisées comme des milices privées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.