Congo-Kinshasa: Salubrité - Un constat amer du gouverneur de Kinshasa au marché de la Liberté

Des immondices dégageant des odeurs nauséabondes, des vendeurs étalant leurs marchandises à même le sol, des allées et couloirs occupés et gênant la circulation des personnes et des véhicules, telle est la réalité vécue par Gentiny Ngobila Mbaka, qui s'est rendu sur les lieux le 8 juin.

Dans le cadre de l'opération « Kin bopeto », Gentiny Ngobila Mbaka a visité le marché de la Liberté, dans la commune de Masina, en compagnie du vice-gouverneur, Néron Mbungu Mbungu. Même si l'accueil a été chaleureux de la part des vendeurs, le gouverneur de Kinshasa a été déçu au terme de son passage dans différents pavillons, réalisant l'insalubrité qui y règne.

Prenant la parole à la petite tribune du marché de la Liberté où est placé le buste de Mzee Laurent Désiré Kabila, initiateur de ce marché, le gouverneur Gentiny Ngobila s'est dit indigné de l'insalubrité des lieux . «Le marché de la Liberté est dans mon quartier, j'y venais très souvent ici lorsque ce marché a été créé en 2003. Ma société Universal security travaillait ici. A l'époque, ce marché brillait, tout allait mieux. Mais, ce que je viens de rencontrer maintenant ici est désolant. C'est la honte et c'est triste. Le marché de la Liberté est sale! », a dénoncé le gouverneur de la ville .« Je veux que Kinshasa soit propre. Et cette propreté doit se vivre au sein du marché de la Liberté. Je me suis engagé à axer mon action sur la propreté de la ville parce que Kinshasa c'est le miroir de notre pays. Si nous vivons dans l'insalubrité, c'est une honte pour nous les Kinois. Vous devez savoir que l'insalubrité nous expose à beaucoup de maladies comme la fièvre typhoïde », a martelé Gentiny Ngobila.

Devant le bourgmestre de Masina, des élus de cette circonscription, des chefs coutumiers, des vendeurs ainsi que la population venue l'écouter, le gouverneur a lancé un ultimatum d'un mois au comité de gestion de ce marché pour évacuer toutes les immondices trouvées sur place. Il a menacé de prendre des mesures disciplinaires si rien n'est fait.

Le premier citoyen de Kinshasa a promis de veiller à l'effectivité de l'opération « Kin bopeto chaque dernier samedi du mois. Aussi a-t-il sollicité l'implication de tous pour sa réussite afin que la ville redore son blason. Lors de la prise de ses fonctions, le 7 mai dernier, le gouverneur avait promis de s'investir dans la propreté de Kinshasa ainsi que la sécurisation de sa population et de ses biens.

Administratrice du marché de la Liberté, Fatouma s'est engagée à mobiliser ses services pour l'assainir dans l'urgence selon les instructions de l'initiateur de l'opération «Kin bopeto ».

Avant de quitter les lieux, le gouverneur Gentiny Ngobila a écrit quelques mots dans le livre d'or du marché de la Liberté, marquant ains son passage, et a reçu en cadeaux un petit buste de Mzee Laurent Désiré Kabila et une chèvre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.