Algérie: Pétanque à Ouargla - Des ambitions plombées par l'insuffisance financière

Ouargla — Les sports de boules à Ouargla suscitent de larges ambitions de jouer les premiers rôles dans les grands rendez-vous, mais le manque de moyens financiers constitue un frein au développement de cette discipline populaire, selon le président de la ligue des sports de boules (LSB) de la wilaya.

"Malgré les bons résultats obtenus par nos boulistes lors des dernières saisons sportives, nous n'avons bénéficié d'aucun soutien, ni de la subvention financière allouée annuellement par les pouvoirs publics aux ligues sportives par rapport à leurs besoins", a déploré Bouzid Sayad.

"Les services de la wilaya débloquent souvent des fonds conséquents aux sportifs ayant réalisé des performances", ajoute-t-il, mais "les subventions financières de deux ans consécutifs consacrées à la LSB d'Ouargla, à raison de 800.000 dinars/an, tardent à venir, ce qui complique notre situation et engendre beaucoup de difficultés, notamment celles liées à l'acquisition d'équipements et les déplacements vers d'autres wilayas pour participer aux compétions régionales et nationales".

S'agissant du sponsoring, M. Sayad a appelé les industriels à soutenir les clubs de la wilaya, signalant que "la volonté et la détermination sont les seules armes dont disposent actuellement nos athlètes, des deux sexes, ayant porté haut les couleurs nationales lors de plusieurs manifestations continentales et internationales".

Outre ce handicap de taille pénalisant les sports de boules à Ouargla qui reste "un des grands réservoirs pourvoyeurs de bons joueurs à l'équipe nationale", l'indisponibilité de boulodromes adaptés à la pratique de cette discipline est une autre contrainte dans cette wilaya du Sud du pays, a-t-il encore soutenu.

"On souffre d'un manque flagrant en boulodromes dotés de terrains appropriés pour pratiquer ce genre de sports, s'entraîner ou organiser des compétitions de haut niveau", a affirmé M. Sayad.

Ce problème s'est accru surtout après la fermeture du boulodrome jouxtant la piscine semi-olympique du chef-lieu de wilaya, en raison de travaux de rénovation du réseau de distribution d'eau potable, sans oublier la situation actuelle du boulo-club historique de Touggourt qui connaît, depuis quelques années, des lacunes ainsi que l'exploitation commerciale de cette structure sportive relevant du domaine privé de l'Etat en tant que cafétéria.

La situation des sports de boules à Ouargla reste loin des aspirations et régresse même en raison du déficit enregistré en matière de structures, ce qui explique le fait que jusqu'à présent, "nous peinons à développer la discipline qui attire de nouveaux adeptes à travers l'ensemble des communes de wilaya", conclut le président de la LSB d'Ouargla qui chapeaute une cinquantaine de clubs affiliés totalisant plus de 750 boulistes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.