Angola: Investissement japonais dans le déminage de la province de Uige

Uige (Angola) — 200.000 dollars US, tel est le montant injecté par le Japon, au cours de 12 derniers mois, dans le déminage de cinq localités de la province de Uige, soit de trois secteurs de la municipalité de Dange-Quitexe, un de Bungo et un autre de Maquela do Zombo.

C'est ce qu'a fait savoir mardi le chargé d'affaires de l'Ambassade japonaise en Angola, Toshinori Matshushiro, au sortir d'une audience lui accordée par le gouverneur de Uige, Pinda Simão.

Selon le diplomate nippon, ce montant a été investi par le canal de l'organisation non gouvernementale norvégienne "Ajuda Popular Norueguesa" (APN) qui, dans le cadre du programme "Action Contre les Mines" a débarrassé de mines une superficie de 627 mètres carrés, équivalent à 60 hectares, opération effectuée à Dange-Quitexe, Bungo et Maquela do Zombo.

Matshushiro, qui a abordé avec le gouverneur des questions liées au déminage, a dit que le Japon avait également investi, dans le chef-lieu de cette province, dans deux autres projets sociaux de construction de Centres communautaires et de système de purification d'eau.

Sans préciser le montant investi dans ces deux projets, le diplomate a souligné que le Japon était disponible à investir encore, dans les jours à venir, dans d'autres projets sociaux, complémentaires aux aides humanitaires apportées à la province de Uige depuis l'époque de la guerre fratricide en Angola.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.