Angola: Les inégalités au centre de la Conférence internationale sur le Travail

Luanda — La lutte pour l'égalité au travail est l'un des sujets débattus ce mardi par la 108è session de la Conférence internationale sur le Travail (CIT), qui se tient au Palais des Nations à Genève.

L'Angola, par le biais de Margarida Izata, sa représentante permanente auprès du Bureau des Nations Unis en Suisse, assume la vice-présidence de la 108è session de la CIT, qui marque le centenaire de l'Organisation Internationale du Travail (OIT).

La journée de mardi est réservée aux discours des chefs d'Etat et de gouvernement de différents pays, notamment d'Eswatini (ex Swaziland), de la Russie, de l'Allemagne, de la France et du Royaume Uni, indique un communiqué de presse de la Délégation permanente de l'Angola auprès du Bureau des Nations Unies et d'autres organisations internationale à Genève.

L'événement, qui comprend deux segments de haut niveau, a lieu en présence de 50 chefs d'Etat et de gouvernement, du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres et de la présidente de la 73è session de l'Assemblée générale de l'ONU, l'équatorienne, Maria Fernanda Espinosa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.