11 Juin 2019

Angola: La séroprévalence inquiète la première dame

Ondjiva — La première dame de la République, Ana Dias Lourenço, s'est inquiétée mardi de l?incidence et de la prévalence du VIH / sida dans la province de Cunene, fixée à 6,1% des nouvelles transmissions, considérée comme le taux plus élevé de séroprévalence dans le pays.

Selon les données du ministère de la Santé, après Cunene, viennent les provinces de Cuando Cubango avec cinq pour cent et de Moxico avec quatre alors que Zaire représente le taux le plus bas (0,5).

Dressant le bilan de sa visite de deux jours à Cunene, dans le cadre de la campagne "Nascer Livre para Brilhar", Ana Dias Lourenço a déclaré à la presse locale que le taux d'incidence et de prévalence étaient les plus élevés du pays, avec un taux de 6,1 pour cent.

"La province de Cunene fait déjà partie des priorités de la campagne, ce qui nous a motivés à effectuer cette première visite de travail en dehors de Luanda, pour vérifier et évaluer la situation actuelle d'assistance aux femmes enceintes et de leurs enfants, et pour présenter le plan opérationnel local 2019/2021 ", a-t-elle indiqué.

La première dame a informé que, pour le succès de la campagne "Nascer livre para brilhar ", il est nécessaire d'établir des partenariats avec des organisations de la société civile, des chefs religieux et des autorités traditionnelles, afin de faciliter la mise en œuvre du plan opérationnel de la province de prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant.

"Je pense que nous partons d'ici persuadés que nous devons travailler encore plus dur pour faire mieux, afin que nos enfants naissent sans le VIH de manière coordonnée et systématisée, et c'est notre engagement envers la province de Cunene", a-t-elle indiqué.

Au cours de cette visite de deux jours, la première dame a visité l'hôpital général d'Ondjiva et les municipalités d'Ombadja et de Namacunde.

Les données des services de santé de Cunene indiquent que, de janvier à avril de cette année, 108 bébés de mères séropositives étaient nés sans le VIH / sida à la maternité de Ondjiva, moins de 36 cas par rapport à la même période de l'année précédente.

La campagne nationale "Nascer livre para brilhar" a été lancée en décembre 2018 dans le but de réduire le taux de transmission du virus de la mère à l'enfant de 26% en 2019 à 14% d'ici 2021. Ana Dias Lourenço a regagné le même jour la capitale angolaise.

Angola

Le Centre orthopédique d'Amboim produit 24 prothèses/mois

Le Centre orthopédique de la municipalité d'Amboim (Cuanza Sul), qui a repris ses services mardi, va… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.