Afrique: Coupe du monde féminine de football - Les Africaines déjà dos au mur

Aucun point glané, les trois sélections africaines n'ont pas convaincu lors de leur première sortie dans le mondial féminin qui se dispute en France. Le Nigeria, l'Afrique du Sud et le Cameroun n'ont plus droit à l'erreur au cours de la deuxième journée qui débute ce mercredi.

Après une journée, l'avenir des sélections africaines s'écrit déjà en pointillé. Les Nigérianes ont chuté lourdement 0-3 devant la Norvège. Pour leur deuxième sortie ce 12 juin, elles vont affronter les Sud Coréennes, battues 0-4 par les Françaises. Le Nigeria doit à tout prix l'emporter pour espérer arracher au moins la place du meilleur troisième du groupe qui sera qualificative pour les huitièmes de finale. Le Nigeria a souvent du mal à dépasser le premier tour. La seule fois que les Nigérianes l'ont fait remonte à 1999. Lors de la troisième édition, elles avaient atteint les quarts de finale. Depuis plus rien.

L'Afrique du Sud qui dispute sa première Coupe du monde se trouve elle aussi déjà dos au mur, après sa première sortie. Battues 1-3 par les Espagnoles, les Sud-Africaines croiseront les Chinoises, le 13 juin. Celles-ci ont donné du fil à retordre aux Allemandes avant de s'incliner 0-1. La partie s'annonce âpre puisque les deux formations ont l'obligation du bon résultat. Les Sud-Africaines doivent l'emporter à tout prix pour rester en vie dans cette compétition.

Quant aux Camerounaises, battues sur le fil 0-1 par les Canadiennes, elles ne sont pas non plus à l'abri d'une élimination. Les Lionnes indomptables sont condamnées à l'emporter le 15 juin, face aux Hollandaises, pour espérer égaler leur performance de la dernière édition en 2015 au cours de laquelle elles avaient atteint les 8es de finale de la Coupe du monde.

Les rencontres de la deuxième journée obligent donc les Africaines à donner le meilleur d'elles-mêmes afin de relancer leurs chances de qualification.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.