Congo-Brazzaville: Vie des partis - Le RDD restructure ses instances dirigeantes à Pointe-Noire et au Kouilou

L'intronisation officielle des membres fédéraux du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD) et ceux de la commission fédérale d'évaluation des départements de Pointe-Noire et du Kouilou a eu lieu le 9 juin, dans la ville océane, en présence de Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango, vice-président de ce parti.

Dirigé par Arsène Tchizimbila, le bureau fédéral du RDD Pointe-Noire et Kouilou est composé de neuf membres. La commission fédérale est présidée par Serge Rock Elenga. Dans son mot de circonstance, le nouveau secrétaire fédéral a souligné qu'il assumera la conduite des actions politiques du RDD sur la voie du succès, de la confirmation des étapes déjà franchies à travers le déploiement et la revitalisation des structures de base du parti sur l'ensemble du pays.

« Je ne ménagerai pas ma peine pour faire prospérer l'idéal du RDD face à l'adversité de certains partis politiques qui pensent détenir le titre foncier de notre pays, le Congo, et je ne trouverai point de repos avant d'avoir placé à l'abri les intérêts de chacun d'entre vous qui avez bien voulu me témoigner l'amitié, la confiance, et me prêter les qualités indispensables à la sauvegarde de notre patrimoine ; un pays où règnent la liberté, la solidarité et la paix », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le secrétaire national à l'organisation et à la mobilisation a rappelé que ces retrouvailles ont pour objectif de redynamiser et de redonner au RDD la vitalité optimale pour qu'il joue efficacement sa partition dans l'œuvre de l'édification d'un Congo meilleur, noble, un rêve partagé par tous les Congolais.

Félicitant ainsi les membres du bureau fédéral, Jean-Jacques Serge Yhomby- Opango a rappelé les principales missions qui leur reviennent, notamment l'engagement, l'abnégation et la disponibilité.

Des engagements non tenus par le PCT

Après quoi, le vice-président a répondu à certaines préoccupations des membres et militants du parti y compris celles de la presse. Ces préoccupations ont porté sur la léthargie du parti, la santé du président fondateur, la dénonciation et la rupture de l'accord de gouvernance signé entre le RDD et le Parti congolais du travail (PCT) et enfin sur le nouveau positionnement politique de ce parti qui a rejoint l'opposition.

Pour Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango, l'heure est arrivée pour que le parti sous sa vice-présidence puisse réellement participer à la vie politique sur toute l'étendue du territoire national. Concernant la santé du président fondateur, l'orateur a rassuré les membres et sympathisants qu'il allait de mieux en mieux et se trouve présentement en France. Et sur la rupture avec le PCT, elle est tout simplement due, a-t-il dit, au non-respect des clauses de l'accord par les responsables de ce parti. Enfin sur le nouveau positionnement politique, le vice-président a détaillé aux membres de la façon convaincante les raisons pour lesquelles leur formation a rejoint l'opposition

Répondant à la presse, il a indiqué: « Le RDD n'est pas un parti insatisfait comme certains prétendent le dire. Certes hier il appartenait à la majorité présidentielle, aujourd'hui à l'opposition simplement parce que des accords n'étaient pas respectés par les responsables du PCT) »

Notons qu'au début des travaux, une minute de silence a été observée en mémoire des membres du RDD qui ne sont plus de ce monde. Ces assises se sont tenues après celles des départements de la Cuvette, de la Bouenza, la Lékoumou et du Niari.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.