12 Juin 2019

Mali: L'ONU condamne un massacre dans la région de Mopti et appelle à un sursaut national

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, et la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) ont vivement condamné lundi un massacre, qui aurait fait au moins 95 morts parmi des civils la veille dans un village de la région de Mopti, et le chef de la MINUSMA a réclamé un « sursaut national ».

Selon des informations concordantes et corroborées par les autorités locales, une attaque meurtrière a visé dimanche dans la soirée des civils dans le village de Sobanou-Kou, situé à 43 kilomètres au nord-est de la ville de Bandiagara dans la région de Mopti, au centre du Mali.

« Selon les informations préliminaires disponibles, de nombreux hommes armés ont fait irruption dans le village et mené une attaque qui a causé au moins 95 morts et de nombreux blessés. Ce bilan est confirmé par des sources officielles et des témoins sur place », a précisé la MINUSMA dans un communiqué de presse.

M. Guterres s'est déclaré « outré » par cette attaque qu'il a condamné avec la plus grande fermeté. Il appelle les autorités maliennes « à enquêter rapidement sur les circonstances de cette tragédie et à traduire les responsables en justice », a dit son porte-parole dans un communiqué de presse.

« Le Secrétaire général en appelle à toutes les parties prenantes maliennes à faire preuve de retenue et à s'abstenir de représailles. Il exhorte le gouvernement et tous les acteurs à engager un dialogue intercommunautaire pour résoudre les tensions et les différends », a-t-il ajouté.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, Mahamat Saleh Annadif, s'est également dit « choqué et outré » par cette nouvelle attaque dans le centre du Mali. « Je condamne fermement cet acte d'une barbarie inqualifiable, ainsi que les appels à la violence. J'appelle les autorités maliennes à enquêter rapidement sur cette tragédie et à traduire ses auteurs en justice », a-t-il dit.

La MINUSMA soutient les efforts des autorités maliennes« Ce drame nous rappelle également et malheureusement que dans cette spirale de la violence, il n'y a pas les méchants d'un côté et les gentils de l'autre. Tout le monde est responsable. Le seuil de l'intolérable est atteint et le temps d'un sursaut national s'impose. La MINUSMA prendra toute sa part de responsabilité », a ajouté M. Annadif.

La MINUSMA soutient les efforts des autorités maliennes

Le Secrétaire général et le chef de la MINUSMA ont présenté leurs sincères condoléances aux familles des victimes, au peuple et au gouvernement du Mali, et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

La MINUSMA coordonne depuis lundi matin sa réponse en soutien aux efforts des autorités maliennes. Le système des Nations unies au Mali se mobilise pour apporter une assistance humanitaire en soutien aux populations touchées par ce drame.

Les opérations sécuritaires actuellement en place par la MINUSMA dans le centre du Mali sont en cours de redéploiement dans le but d'appuyer les forces de défense et de sécurité maliennes dans leurs efforts de sécurisation et de protection de la population.

En soutien au gouvernement malien, la mission onusienne a également fourni lundi matin un appui aérien afin de prévenir toute nouvelle attaque, a précisé la MINUSMA, qui a également déployé une mission d'enquête spéciale des droits de l'homme sur les lieux pour faire la lumière sur ces incidents et appuyer les autorités maliennes dans leurs enquêtes judiciaires.

Le Représentant spécial a indiqué que la MINUSMA se tenait prête à soutenir le gouvernement malien pour toute action susceptible d'apaiser la situation.

Mali

Interview de Mme Dinkorma Ouologuem, pharmacienne, membre du Malaria Research and Training Center du Mali ( MRTC)

L'Académie africaine des sciences (AAS), en partenariat avec le Programme de développement des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.