Madagascar: Genève - Face-à-face Rajoelina - Merkel

Plusieurs domaines de la coopération ont été évoqués durant la rencontre.

Le président Andry Rajoelina poursuit son offensive diplomatique. Hier, en marge du Segment de Haut niveau de la 108e Session de la Conférence internationale du Travail et de la Session du centenaire de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), le Chef de l'Etat a eu un entretien très enrichissant avec la Chancelière allemande Angela Merkel. Le face-à-face a été axé sur le renforcement de la coopération entre les deux pays. « Ensemble, nous allons travailler avec l'Allemagne avec une approche pragmatique entre nos deux pays autour de projets concrets ».

C'est ce qu'a déclaré le numéro Un d'Iavoloha après la rencontre. Une rencontre au cours de laquelle plusieurs domaines de la coopération ont été évoqués, entre autres, l'Energie, l'Education et l'Environnement. Conformément à ce qui a été convenu durant l'entrevue, le président Andry Rajoelina enverra en Allemagne une délégation représentant plusieurs ministères incessamment. Et ce, dans l'objectif d'étudier la mise en œuvre de plusieurs projets. Outre la Chancelière allemande Angela Merkel, le président Andry Rajoelina a aussi rencontré plusieurs personnalités et hauts responsables venant du monde entier durant son séjour à Genève.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.