Togo: Un côté fédéral souvent ignoré

12 Juin 2019

'Les outre-mer français, une formule singulière de décolonisation'. Tel était le thème - ô combien sensible - de la conférence organisée mardi soir par le Club diplomatique de Lomé avec pour invité l'ambassadeur de France au Togo.

Marc Vizy, a d'abord rappelé une évidence : les outre-mer ne restent français parce qu'ils le souhaitent .

Cet ensemble présente une grande diversité géographique, démographique et économique. Ce sont au total 12 territoires, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion, Mayotte, La Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, les Terres Australes et Antarctiques Françaises et les îles de Wallis-et-Futuna.

Soit près de 2.6 millions d'habitants, dont 1.2 millions de jeunes.

Les autorités françaises ont opté pour une grande souplesse avec 12 territoires et autant de statuts particuliers. Un système quasi fédéral.

Marc Vizy a détaillé le fonctionnement de ces territoires très différents, mais qui sont unis par la volonté de rester français.

Robert Dussey

Il a évoqué le cas de la Nouvelle Calédonie qui a récemment voté pour un maintien dans la République et celui de Mayotte réclamée depuis des décennies par les Comores.

Le diplomate a mentionné l'existence de mouvements indépendantistes, l'enjeu du développement, le poids de l'histoire, la colonisation, l'esclavage, les questions d'identité, les particularismes, le droit coutumier ...

Un débat passionnant.

Créé à l'initiative de Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, le Club diplomatique de Lomé est un cercle de réflexion apolitique qui reçoit à intervalles réguliers des personnalités togolaises et étrangères issues du monde diplomatique, politique et d'organisations internationales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.