Cameroun: « Nous avons de sérieux problèmes au milieu du terrain »

Rita Djob, entraîneur de football.

Une défaite (1-0) avec un arrière-goût d'amertume. Est-ce exagéré de le penser?

Pas du tout. Un match difficile au vu du niveau de jeu de l'adversaire. Le Canada est 5e au classement mondial. Les Lionnes ont certes joué parce qu'elles se sont vraiment données. Je leur tire un coup de chapeau pour cela. Mais, il y a encore des choses à revoir, car tactiquement, ça n'a pas été ça.

Qu'est-ce qui n'a pas marché dans cette rencontre pour les Lionnes indomptables ?

Les Camerounaises ne se retrouvaient pas vraiment dans leurs postes respectifs, plus précisément au milieu de terrain. Or, c'est cette ligne qui fait la force d'une équipe. Il était dense. Et on a constaté que les unes et les autres n'ont pas respecté les consignes. La défense par contre était en place ; avec une bonne animation des deux joueuses sur les côtés : Leuko et Meffometou. Elles ont vraiment mouillé le maillot. L'axe défensif nous a également montré de belles choses avec l'imperturbable Johnson. Mais, les hésitations de la gardienne Ngo Ndom restent la difficulté majeure. L'attaque n'a presque pas existé. Nos braves attaquantes n'ont malheureusement pas reçu de passes décisives. Gaëlle Enganamouit a pesé sur la défense adverse. Il faut avouer que la présence physique des Canadiennes a joué sur notre attaque.

Les Lionnes que vous avez observées contre le Canada peuvent-elles se relever face aux Pays-Bas et à la Nouvelle Zélande ?

Rien n'est impossible. Si et seulement si le sélectionneur Alain Djeumfa revoyait sa stratégie. Mais, je crains aussi que les Lionnes aient beaucoup laissé dans ce premier match. Néanmoins, notre banc de touche est fourni. Il ne lui reste plus qu'à revoir son système de jeu. Les matches se suivent et ne se ressemblent pas. Il n'est pas exclu que nos filles créent la surprise dans ce Mondial, parce qu'elles en sont capables. Mais, la compétition ne fait que commencer. La suite peut nous réserver de belles choses

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.