Angola: Le pays présente des projets énergétiques d'investissements à Lisbonne

Luanda — Le secrétaire d'État à l'Énergie, António Belsa da Costa, présente mercredi, à Lisbonne, les opportunités d'affaires dans le secteur de l'énergie en Angola, dans la perspective d'attirer des investissements privés dans des projets du secteur.

Belsa da Costa, qui s'est rendu lundi à Lisbonne, profitera de cette 21ème édition du Forum africain de l'énergie pour attirer les investissements.

Cette rencontre regroupe plus de 3.000 personnalités du monde entier, en l'occurrence des ministres, d'investisseurs et d'universitaires.

Les responsables angolais saisiront le forum pour attirer les investissements privés dans un secteur qui doit mobiliser près de 3 milliards de dollars pour les infrastructures d'ici 2022 afin de porter la capacité actuelle de production d'énergie de 3.334 mégawatts à 7.500 mégawatts. 500 mégawatts devraient provenir d'énergies nouvelles et renouvelables.

Dans le cadre du programme visant à accroître l'approvisionnement en énergie dans le pays, le Gouvernement angolais investit dans la réhabilitation et la construction de nouvelles sources de production d'énergie électrique, notamment la centrale à cycle combiné de Soyo, les barrages de Cambambe, Lauca, Capanda et Caculo, ce qui permettra au pays d'atteindre la capacité de 7.000 mégawatts.

Outre l'Angola, la rencontre connaît aussi la présence de l'Afrique du Sud, du Mozambique, de la Côte d'Ivoire, du Maroc, du Nigéria, de l'Égypte, du Ghana, du Kenya, de l'Ouganda et de l'Éthiopie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.