Afrique de l'Est: Un enfant mort et deux nouveaux cas d'Ebola en Ouganda

A caretaker already cured from Ebola is seen carrying a four day old baby suspected of having ebola, into a MSF supported Ebola Treatment Centre(ETC) in Butembo.

Après la mort d'un enfant de cinq ans ce mercredi, deux nouveaux cas d'Ebola ont été confirmés par l'Organisation mondiale de la santé. Ce sont les premières victimes ougandaises depuis le début de l'épidémie en RDC.

Depuis l'apparition de l'épidémie en République démocratique du Congo, il y a dix mois, ce sont les premières victimes que l'Ouganda recense.

Ces premiers cas confirmés sont issus d'une famille qui venait de la République démocratique du Congo et a franchi la frontière de l'Ouganda dans le district de Kasese. Déclarée à risque, la famille a pu malgré tout échapper à la vigilance des autorités congolaises qui ont ensuite alerté leurs homologues de l'Ouganda.

C'est grâce à cette collaboration entre les deux pays que cette famille a pu être retrouvée et mise en quarantaine, comme l'explique Oly Ilunga Kalenga, le ministre de la Santé congolais :

"Dès qu'on a constaté le départ de six d'entre eux, c'est la RDC qui a contacté l'Ouganda en leur transmettant les noms, les coordonnées téléphoniques des six personnes et en moins de 24 heures ces personnes ont été interceptées dans un centre de santé en Ouganda. C'est vraiment le fruit d'une collaboration transfrontalière."

L'Ouganda prévoit désormais une campagne de vaccination dans le district de Kasese pour éviter d'éventuelles contaminations. Selon les autorités sanitaires, huit autres personnes ont été en contact avec cette famille.

La ministre ougandaise de la Santé, Ruth Aceng, a toutefois rassuré que la maladie sera contenue :

"Le ministère de la Santé lance un appel au grand public pour qu'il coopère avec les responsables de l'immigration, de la santé et de la sécurité afin d'assurer un dépistage efficace à tous les points d'entrée et d'empêcher la propagation d'Ebola dans d'autres parties du pays. Le ministère tient à assurer le public que le vaccin qui sera administré est très sûr et efficace. Il tient à rassurer tous les Ougandais et tous les autres résidents en Ouganda qu'avec l'expérience et l'expertise disponibles dans le pays et plus de dix mois de préparation, la maladie sera contenue"

Enfin, une "Task Force" contre Ebola s'est réunie mercredi dans le district de Kasese. Les autorités font face au défi d'une frontière poreuse entre l'Ouganda et la RDC, traversée par de très nombreuses personnes venues faire du commerce ou chercher des soins médicaux.

L'Ouganda a déjà connu des épidémies d'Ebola. La plus récente remonte à 2012.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.