Cote d'Ivoire: Basculement en mode budget-programme - Moussa Sanogo explique le rôle des magistrats de la Cour des comptes

Dans le cadre de la tournée de sensibilisation des acteurs intervenant dans l'élaboration, l'exécution et le contrôle du budget de l'Etat, le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l'Etat, Moussa Sanogo était, vendredi dernier, à la Cour des Comptes pour expliquer le rôle que devront, désormais, jouer les magistrats dans le nouveau processus budgétaire, le budget-programme.

Selon le secrétaire d'Etat, ce rôle sera accentué avec un renforcement de l'action de contrôle et leur capacité d'appréciation des performances des différents ministères. « La Cour des comptes va avoir un rôle très important pour savoir si les objectifs qui ont été fixés ont été atteints et si la dépense publique s'est faite à bon escient. Mais aussi tout ce qui est relative à l'appréciation des fautes de gestion des différents responsables chargés de l'exécution du budget », a expliqué Moussa Sanogo, à la suite des échanges avec les magistrats. En effet, lors de ces échanges, le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l'Etat a exposé toutes les lignes principales du budget programme.

Allant de la définition des nouveaux acteurs, de leurs nouveaux rôles jusqu'aux interactions entre les acteurs et les différents outils qui vont être dorénavant produits dans le cadre du processus d'allocution du budget. Aussi Moussa Sanogo a-t-il souhaité que les magistrats prennent « toute la place qui est la leur dans le nouveau cadre légal règlementaire en matière d'appréciation de la qualité des comptes. » Pour sa part, le président de la Cour des Comptes, Canvaly Diomandé, s'est dit sensible à la démarche du secrétariat d'Etat pour les sensibiliser et les former sur le nouveau mode budgétaire. Ainsi, cette rencontre a permis aux magistrats de bien comprendre les différents concepts et les différentes attentes de la Cour des comptes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.