Togo: Il y a de l'argent à gagner dans le hors-réseau

12 Juin 2019

Le taux d'accès à l'énergie fait apparaître d'énormes disparités. Il est de 87% dans les grandes villes et de ... 7% en milieu rural.

Electrifier des zones peu peuplées est techniquement possible, mais pas viable économiquement.

Raison pour laquelle le Togo, après le Kenya, la Tanzanie, l'Ouganda, le Ghana ou la Côte d'Ivoire s'est lancé dans le hors réseau. Deux sociétés - BBOXX et Soleva - commercialisent des kits solaires. La technologie est rudimentaire, mais elle permet d'avoir de la lumière, de recharger un portable ou de regarder la télévision à un coût abordable.

Un projet gouvernemental, baptisé 'Cizo', vise à raccorder 2 millions d'habitants dans les cinq prochaines années grâce aux kits solaires. L'Etat subventionne les particuliers qui s'équipent en solaire avec un crédit sur la consommation.

Dans le cadre du Forum économique Togo-UE, l'Alliance pour l'Electrification Rurale (ARE) coorganise ce mercredi avec la Délégation de l'Union européenne au Togo, la Coopération allemande (GIZ) et le ministère des Mines et de l'Energie un atelier 'Off-Grid B2B'.

Les participants évoqueront les opportunités du marché hors réseau et mini réseau et aborderont le volet financement.

Le Togo veut augmenter le taux d'électrification à 50% d'ici 2020 et à 100% d'ici 2030.

Cette politique, souligne-t-on à la Délégation de l'UE, créé une dynamique forte et hausse l'attractivité du marché togolais pour les entreprises togolaises et étrangères.

Mais le marché est étroit et il n'y aura pas de place pour tout le monde.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.