Guinée: Le parti RFD du Colonel Misbaou Sow officiellement lancé

Les responsables du Rassemblement des Forces Démocratiques (R.F.D) ont conféré avec les hommes de médias ce mercredi 12 juin 2019 à la maison de la presse de Guinée. Objectif, lancer officiellement le parti et parler de l'actualité sociopolitique.

Dans son exposé, Colonnel Misbaou Sow président du RFD a dit que c'est à réflexion et analyse de la situation du pays, tous secteurs confondus, qu'il leur est apparu nécessaire, pressant et urgent, et ce dans l'esprit exclusif pour la sauvegarde de la République, d'envisager des mesures sociales et politiques efficaces et efficientes, qui à leur avis sont les seules solutions pour maintenir l'unité et la cohésion nationales. D'où selon lui, l'idée de création du RFD.

À en croire cet officier, la vocation de ce parti est de refonder la République, la démocratie et la nation autour des valeurs cardinales que la Guinée s'est dotées depuis son accession à la souveraineté nationale.

« Notre combat s'inscrit dans la perspective du "nettoyage des vieilles habitudes politiques" dans notre pays. Habitudes caractérisées comme vous le savez par "le monopole des champs d'action politique" détenu par le pouvoir en place et une partie de l'opposition à travers l'ethno-stratégie, la gabegie, la corruption, l'impunité, l'injustice récurrente et j'en passe. La plus grave et redoutable menace qui guette notre chère Patrie, est l'instrumentalisation des différentes communautés du pays« , a-t-il entamé.

Poursuivant, il affirme que les partis politiques en Guinée sont devenus des lieux de refuge pour des anciens dignitaires de l'Etat.

« À chaque fois qu'un ministre, un haut cadre de l'Etat est évincé de sa fonction il se réfugie derrière un parti politique, une ONG en vue de se protéger et protéger ses bien mal acquis. Cela doit cesser et maintenant. C'est donc en réponse à ces douloureuses questions, que naît le R.F.D pour refonder notre République, notre patrie et notre nation. Avec nos dirigeants actuels ces valeurs n'ont plus leur place dans notre pays. Le paysage politique de notre pays se résume par des dirigeants qui ne respectent pas les lois de la république encore moins leur engagement. Des politiciens qui divisent le peuple en dressant les uns contre les autres. Des dirigeants qui font de la ruse leur fonds de commerces. Des dirigeants, qui ne prennent pas en compte les préoccupations de leur peuple et qui ne font que brader les richesses du pays pour des Banques à l'étranger en laissant leur peuple dans une misère totale. Aujourd'hui nos dirigeants ne pensent pas à cette jeunesse en perdition qui se lance en longueur de journée dans des aventures océaniques généralement sans retour. Comment peut-on respecter ou honorer des dirigeants qui ne pensent qu'à leurs poches et leurs proches? Notre objectif est de faire passer un message au service d'un idéal : « le bonheur collectif du peuple de Guinée ». L'Etat Guinéen, depuis l'indépendance, est en déphasage avec son peuple. Pour cause : la mal-gouvernance, l'incompétence, l'égocentrisme, l'ethno-stratégie, le manque de pragmatisme de certains de nos politiques« , dénonce le leader du RFD.

Pour lui, du fait du manque de transparence et du monopole des champs d'action politique par le »parti au pouvoir » les fondamentaux économiques et les indices de développement social sont toujours au rouge.

« Aujourd'hui, le désir de changement des méthodes politiques autocratiques reniant le respect de la dignité humaine des populations et des libertés démocratiques est devenu universel. Le peuple de Guinée étant prie en otage par des caciques du régime en place, il est de son devoir de revendiquer les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la Constitution. Tous les dinosaures de l'ancien régime sont de retour et continuent à piller l'économie du pays et brader nos richesses. Nous leur disons stop ! le peuple les observe et prendra son destin en main dans un avenir très proche. Il faut forcement un sursaut national, une révolution populaire, une détente de toute la jeunesse, un engagement de toutes les femmes, un soutien international, un appui des guinéens de l'extérieur, une fermeté du peuple et une décision finale de toutes les forces vives de la nation pour libérer la Guinée de ses ravisseurs qui ne sont autres que ces dinosaures assoiffés du pouvoir, insatiables et impitoyables », a-t-il indiqué.

Misbaou Sow, ancien parachutiste et commando ranger est né en 1968 à Diaguissa dans la préfecture de Dalaba. Il est titulaire de deux baccalauréats, puis d'un bachelor en Sciences politiques et Relations internationales de l'Université de Michigan aux Etats-Unis. Ancien élève de l'Ecole nationale des Arts et Métiers (ENAM), il s'engage dans l'armée en 1990.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.