11 Juin 2019

Afrique: Préserver la valeur culturelle et patrimoniale du régime alimentaire méditerranéen

communiqué de presse

Rome — Le Directeur général de la FAO appelle à une meilleure promotion des régimes alimentaires durables et locaux

Aujourd'hui M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, a mis en garde contre la perte de la valeur culturelle, sociale, environnementale et patrimoniale concernant l'érosion des régimes alimentaires durables, notamment celui méditerranéen.

Le régime alimentaire méditerranéen, a-t-il dit, a su combiner entre eux les aliments disponibles dans la région, souvent cultivés par des agriculteurs familiaux, pendant des centaines et des centaines d'années. «Si nous permettons qu'il disparaisse, ce n'est pas seulement le régime alimentaire méditerranéen qui sera perdu mais, avec lui, toute la culture et l'environnement qui a rendu son développement possible», a-t-il précisé dans ses remarques lors d'un événement de haut niveau au Colloque sur L'avenir de l'alimentation, qui s'est tenu au siège de la FAO (10-11 juin).

M. José Graziano da Silva a souligné le fait que l'inscription du régime alimentaire méditerranéen sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO indique non seulement qu'elle est saine et sûre, mais elle valorise également les avantages culturels, environnementaux, sociaux et économiques qu'elle représente.

Redoubler d'efforts en faveur du régime alimentaire méditerranéen pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé de tous et contribuer à inverser la courbe montante de l'obésité et, en même temps, encourager les systèmes alimentaires durables, préserver l'environnement et autonomiser les producteurs locaux, a souligné le Directeur général de la FAO.

«L'UNESCO reconnaît en fait l'importance du système alimentaire méditerranéen comme un élément de la culture et du système alimentaire au sein duquel il se trouve», a-t-il indiqué. «La plupart des régimes durables dans le monde se basent sur ce principe: promouvoir les aliments locaux disponibles et les combiner entre eux de manière saine. Voilà le secret», a-t-il ajouté.

Dans un message vidéo enregistré pour cet événement, Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, a déclaré: L'alimentation occupe une place importante dans notre travail dans le domaine culturel car elle est au cœur du sentiment d'appartenance, elle renforce la cohésion sociale et elle permet une transmission du patrimoine en toute circonstance. Le régime alimentaire méditerranéen, tout particulièrement, est reconnu pour sa valeur universelle et pour tout ce qu'il représente: le savoir-faire, le symbolisme, la tradition, le rituel et le plaisir du partage de nourriture», a-t-elle souligné.

Le régime alimentaire méditerranéen peut contribuer à inverser la courbe montante de l'obésité

Après une décennie de progrès, la faim dans le monde est de nouveau en augmentation, surtout en raison des conflits et des effets du changement climatique, en particulier les sécheresses prolongées.

Mais tandis qu'une personne sur neuf souffre de la faim dans le monde - soit plus de 672 millions d'adultes - plus d'une sur dix sont obèses.

«L'érosion des régimes alimentaires locaux à l'heure de la modernité est apparue avec la mondialisation, car il est souvent moins onéreux d'importer de la nourriture de l'étranger que de rendre disponibles les aliments locaux», a précisé M. Graziano da Silva. «Nous assistons à la mondialisation de l'obésité, qui est en lien direct avec la consommation des aliments ultra-transformés», a-t-il ajouté.

M. Plácido Plaza, Secrétaire général du Centre International des Hautes Études Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM), dans son allocution à l'intention des participants à l'événement, a insisté sur le fait que «les systèmes alimentaires durables en général et le régime alimentaire méditerranéen en particulier sont des réponses concrètes aux nombreux problèmes de notre région, comme l'insécurité alimentaire, le changement climatique, le chômage chez les jeunes, et les inégalités territoriales». Au CIHEAM, nous sommes fermement convaincus que le régime alimentaire méditerranéen est un pari gagnant pour l'avenir et que les réalités qui le sous-tendent contribuent à un développement durable et équilibré».

La FAO et CIHEAM renouvellent leur coopération

En marge de l'événement, la FAO et le CIHEAM ont renouvelé leur coopération par la signature d'un Protocole d'accord.

«Nous sommes très heureux de renouveler notre partenariat avec le CIHEAM, un partenaire de la FAO de longue date dans les pays méditerranéens. Si l'on veut avoir une dimension mondiale, il faut aussi avoir les pieds sur terre, et c'est ce que ce partenariat permet de faire», a déclaré le Directeur général de la FAO.

Afrique

CAN 2019 / Tunisie - Nigéria ou la course au bronze

Les Aigles de Carthage et les Super Eagles se donnent rendez-vous ce mercredi pour le match de classement à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.