13 Juin 2019

Cote d'Ivoire: Cybercriminalité - Le pays adhère à la convention de Budapest

Dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité, la Côte d'Ivoire a décidé d'adhérer à la convention de Budapest. L'annonce a été faite le mercredi 12 juin 2019, par le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré.

« L'adhésion de la Côte d'Ivoire à la Convention de Budapest témoigne de sa forte implication dans la lutte contre la cybercriminalité et de son attachement à la coopération internationale en matière de cybersécurité », a expliqué le ministre Sidi Touré, à l'issue du Conseil des ministres.

A en croire l'émissaire du gouvernement ivoirien, cette Convention est un instrument juridique visant à harmoniser les législations nationales pénales tout en fournissant les pouvoirs nécessaires à l'instruction et à la poursuite d'infractions commises au moyen d'un système informatique.

« La Convention de Budapest sur la cybercriminalité répond à la forte volonté des États de mettre en œuvre une politique pénale commune destinée à protéger les populations contre la criminalité dans le cyberespace », a conclu le porte-parole du gouvernement.

Cote d'Ivoire

Wilfried Zaha - Une offre rejetée par Crystal Palace pour l'Ivoirien

Arsenal aurait essuyé un refus de Crystal Palace après une grosse offre pour Wilfried Zaha. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.