12 Juin 2019

Burkina Faso: Santé et droits des femmes et des filles - Le gouvernement du Canada réalise un investissement sans précédent

communiqué de presse

Faire avancer l'égalité des sexes est essentiel pour renforcer la classe moyenne, faire croître l'économie et bâtir un monde meilleur. Le Canada milite pour l'égalité des sexes au pays et ailleurs, notamment en investissant dans la santé des femmes et des filles et en défendant les droits en matière de santé sexuelle et reproductive.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé lors de la conférence Women Deliver qu'à partir de 2023, le gouvernement du Canada augmentera son financement à l'appui de la santé des femmes et des filles à travers le monde pour atteindre $1,4 milliard par année, pour une période de dix ans. De plus, à partir de 2023, $700 millions de l'investissement annuel seront consacrés à appuyer les droits en matière de santé sexuelle et reproductive. Grâce à cet investissement, le Canada s'engage à appuyer ces derniers, ainsi que la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Le premier ministre a fait l'annonce lors de la conférence Women Deliver 2019, que le Canada a organisé à Vancouver.

Cet investissement aidera à faire avancer le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et à promouvoir les droits en matière de santé sexuelle et reproductive. Le Canada poursuit ainsi son leadership sur la scène internationale dans le domaine de l'égalité des sexes. Grâce à ce financement, un plus grand nombre de femmes et de filles auront accès aux services de santé de qualité dont elles ont besoin, y compris des services d'avortement sûrs et légaux. Nous aiderons aussi à protéger le droit des femmes à disposer de leurs corps et de prendre leurs propres décisions à cet égard. Que ce soit en fournissant une éducation sexuelle complète ou en améliorant la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, ce nouvel investissement appuiera les droits et la santé des femmes et des filles à travers le monde.

La conférence Women Deliver est le plus important rassemblement mondial portant sur la santé, les droits et le bien-être des femmes et des filles. À titre d'hôte, le Canada réunit des activistes du monde entier et continue à promouvoir l'égalité des sexes. Lors de la conférence, le premier ministre a participé à la séance d'ouverture et à une discussion de groupe. Le premier ministre a souligné le travail acharné et le leadership des activistes dans le domaine de l'égalité des sexes. Il a insisté que les gouvernements doivent appuyer les activistes féministes aux premières lignes, au Canada et ailleurs.

Au cours de la conférence, le premier ministre a rencontré le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, le président du Kenya, Uhuru Kenyatta et la présidente de l'Éthiopie, Sahle-Work Zewde. Il a également rencontré des activistes et des organismes féministes locaux.

« Les activistes comme ceux qui ont participé à Women Deliver sont des chefs de file dans la lutte pour l'égalité des sexes et les droits des femmes. En tant que gouvernement, nous devons être votre partenaire et votre allié. Aujourd'hui, notre gouvernement s'engage à accroître notre contribution à 1,4 milliard de dollars par année pour appuyer la santé des femmes et des filles à travers le monde. Toutes les femmes, peu importe où elles vivent, devraient avoir accès à des soins de santé sûrs et de qualité. C'est pourquoi nous investissons dans la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, ainsi que dans la santé des mères, des nouveau‑nés et des enfants. Nous pouvons ainsi bâtir un monde plus juste, plus égal et plus prospère », a déclaré Justin Trudeau, premier ministre du Canada.

Source: Women Deliver

Burkina Faso

Dialogue politique national - Un petit pas vers la réconciliation nationale

Ils ont tenu dans les délais. Et, fait rarissime, sans que grand-chose, ou rien filtre de cette rencontre. Sans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.