12 Juin 2019

Ile Maurice: Finance - Cinq pistes pour mieux développer la juridiction mauricienne

Vu la constance manifestée dans l'évolution du secteur des services financiers et du centre financier international, l'heure est venue de les orienter davantage vers les destinations globales où existent de réelles opportunités d'ajouter de la valeur.

La posture du ministère des Finances dans l'élaboration d'un plan d'expansion du secteur des services financiers et du centre financier international pendant l'exercice budgétaire 2019/2020 a été que le tempo enregistré jusqu'ici doit non seulement être maintenu mais consolidé.

Les dernières données diffusées par le ministère des Services financiers indiquent que la contribution de ce secteur au produit intérieur brut du pays pour 2018 a été de 11,50 %. Sa performance au niveau de la croissance du produit intérieur brut était de 5,40%. Le montant total des actifs détenus par les sociétés regroupées dans le segment du global business a été de $ 570 milliards (Rs 20,500 milliards) soit 168,6 fois le montant des revenus préconisés dans l'exercice 2019/2020 estimé à Rs 121,7 milliards. L'enveloppe to- tale des investissements dans le global business pour 2018 s'élevait à $ 381 milliards soit l'équivalent de Rs 13,716 milliards.

Technologie financière

En vue d'atteindre l'objectif de consolidation de ce secteur, le recours à cinq pôles d'action a été envisagé. Le premier consiste à créer les conditions pour que les produits du secteur des services financiers et du centre financier international soient introduits à travers le monde. Le deuxième objectif vise à diversifier la gamme de produits du centre financier international mauricien. Le troisième volet de ce plan d'expansion se rapporte à l'installation d'un guichet unique au niveau de la Financial Services Commission (FSC), l'organisme régulateur. Cela en vue de faciliter le traitement des applications pour le lancement à Maurice des activités de sociétés spécialisées dans le service financier qui veulent initier d'autres types d'activités.

Le quatrième objectif a pour finalité de faire de Maurice un centre régional en matière de technologie financière. Finalement, la cinquième phase de ce plan d'expansion comprend un programme de renforcement du cadre régulateur existant dans le but de consolider la structure mise en place pour combattre des délits tels que la fraude, la corruption et les crimes financiers. Une démarche qui devrait contribuer à élever le niveau de confiance des investisseurs dans le secteur mauricien des services financiers.

Pour renforcer davantage la confiance des investisseurs dans ce secteur, la mise en place d'une Financial Crime Commission a été envisagée. L'objectif de cette structure consiste à favoriser plus de coordination et de cohérence entre les différentes agences d'investigation dont l'Independent Commission against Corruption (ICAC), la Financial Intelligence Unit, le département de la Financial Services Commission (FSC) chargé de l'application des lois.

Les deux mesures qui concernent tout spécifiquement le secteur boursier sont notamment l'institution à Maurice même du cadre approprié en termes de règles et de mesures incitatives pour faciliter la création de Fonds d'investissement dans le domaine de l'immobilier. «Nous sommes impatients de travailler de concert avec les autorités et avec la FSC afin de finaliser le cadre régulateur et la gamme de mesures incitatives susceptibles de bien positionner Maurice de même que la Stock Exchange of Mauritius dans ce secteur», explique Sunil Benimadhu, le directeur exécutif de la Bourse.

Immobilier

La seconde mesure prévoit l'institution au niveau de la FSC d'une plateforme spécifique afin de créer les conditions requises devant permettre que les valeurs de sociétés non cotées puissent y être échangées. Pour Sunil Benimadhu, la réussite de cette seconde initiative présuppose que les titres non cotés qui seront échangés sur cette plate-forme spécifique ne soient pas sujets aux frais d'enregistrement sur le transfert de titres sous-jacents conséquemment à une transaction.

«Having broken into the top 20 globally in the World Bank's Ease of Doing Business, the government is intensifying efforts to improve the business environment for investors through a series of new facilitation measures and alignment to international best practices», soutient pour sa part, Fazeel Soyfoo, Director, Tax, chez Ocorian (anciennement ABAX), qui s'exprimait spécifiquement sur la partie du Budget relative au secteur des services financiers. Il accueille favorablement la démarche du gouvernement au sujet des fonds d'investissement dans l'immobilier. «The development of new rules and an attractive tax regime for Real Estate Investment Trusts (REITs) is welcome, as is the agreement between the FSC and the Gujarat International Finance Tec-City (GIFT) to recognize Mauritian licensed funds and management companies as qualified to operate in the GIFT.»

Grant Thornton Mauritius, prestataire de services dans les domaines de l'audit, de la fiscalité et de conseil, accueille favorable- ment l'initiative du gouvernement de favoriser l'expansion régionale du centre financier international mauricien. «Les liens avec l'Inde sont consolidés à travers la signature d'un accord avec le Gujarat International Finance Tec-City. Les entreprises du secteur financier mauricien pourront ainsi opérer dans cet Etat indien. Cette mesure aidera à redorer l'image de Maurice en tant que centre financier de renom», soutient Sattar Hajee Abdoula, Chief Executive Officer de Grant Thornton Mauritius.

La Bourse en territoire négatif, le SEM-10 cédant 0,54 point

Le marché boursier a terminé la semaine en baisse. L'indice de rendement total, le SEMTRI, a perdu 28,43 points en une semaine, clôturant la séance de mardi à 7901,79 points. Le SEMDEX a terminé la même séance à 2123,42 points. Le SEM-10, l'indice qui regroupe les valeurs à forte capitalisation boursière du marché, a bouclé la séance à 413,78 points, ayant cédé 0,54 point. L'indice obligataire, le SEM-BI, qui suit la performance des obligations cotées en Bourse, a fi- ni la séance à 98,53 points. À la clôture, la capitalisation boursière du marché officiel se chiffrait à Rs 339,68 milliards.

Des transactions totalisant Rs 105,4 millions ont été effectuées durant la semaine. Les plus gros échanges ont été notés sur MCB Group Limited (MCBG), SBM Holdings Ltd (SBMH), CIM Financial Services Ltd (CIM), New Mauritius Hotels Ltd (NMHL) et ENL Limited (Ordinary A Shares) (ENL) soit Rs 48,4 millions, Rs 13,9 millions, Rs 10 millions, Rs 7 millions et Rs 4,2 millions respectivement. Les actions de MCBG, SBMH, CIM, NMHL et ENL ont été cotées à Rs 282,50, Rs5,74, Rs 6,88, Rs 16,45 et Rs 31 respectivement à la clô- ture du marché, hier.

Sur les 67 titres cotés, sept ont terminé la semaine à la hausse, 47 sont demeurés stables et 13 à la baisse. Les plus fortes hausses concernent IBL Lrd (+1,44 %), Mauritius Oil Refineries Ltd (+1,15 %), Lottotech Ltd (+1,11 %), MUA Ltd (+ 0,66 %) et (+0,58 %). Les fortes baisses concernent Sun Limited (-6,37 %), BlueLife Limited ( -3,75 %), Promotion and Development Ltd (-3,74 %), National Investment Trust Ltd (-3,51 %) et New Mauritius Hotels Ltd (-2,66 %).

Une liste des dix sociétés les plus performantes en termes de rendement total annualisé depuis leur introduction sur le marché officiel au 11 juin indique des performances variant de 16,29 % à 26,11 %. Ces sociétés opèrent dans divers secteurs d'activités, comme indiqué dans le tableau.

Sur le Development & Enterprise Market (DEM), les indices DEMEX et DEMTRI ont clôturé la séance de mardi à 229,25 points et 324,38 points respectivement. La capitalisation boursière se chiffrait à Rs 57,37 milliards. Des transactions totalisant Rs 28,4 millions ont été enregistrées pour un volume de 2,9 millions de titres échangés durant la semaine.

Les dix sociétés les plus performantes en termes de rendement total annualisé depuis leur introduction en Bourse sont Kolos Cement Ltd, Margarine Industries Ltd, Livestock Feed Ltd, Phoenix Investment Company Ltd, United Bus Service Ltd, ABC Motors Co. Ltd, Associated Commercial Ltd, The Bee Equity Partners Ltd, Swan Life Ltd et Les Moulins de la Concorde Ltée. Les rendements de ces dix compagnies se situent entre 17,69 % et 30,54 %.

Sur le plan international, les indices Dow Jones et le Nasdaq ont gagné 5,01 % et 6,68 % respectivement en une semaine. En Europe, le CAC-40 , le DAX et le FTSE-100 ont enregistré une hausse de 2,69 %, 2,14 % et 2,65 % respectivement durant la même période.

Source : Bourse de Maurice

Ile Maurice

Affaire Whitedot - Le DPP veut être mis hors de cause

Les victimes de l'affaire Whitedot ont logé une plainte contre le commissaire de police, le directeur des… Plus »

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.