Sénégal: Saint-Louis / Gestion durable des ressources en eau - Des experts sénégalais et barcelonais et des élus locaux en conclave à l'UGB

L'Université Gaston Berger de Saint-Louis abrite depuis avant-hier, mardi, un séminaire de trois (3) jours sur le thème «Gestion durable des eaux : les défis en territoire urbain et péri-urbain». Il s'inscrit dans le cadre du projet «Contribution à la Gestion des Ressources en Eau à Saint-Louis (Phase II)», qui est financé par l'Aire Métropolitaine de Barcelone. Ce projet est exécuté par la Fondation MON-3 et la Fondation Solidarité de l'Université de Barcelone en partenariat avec l'Université Gaston Berger de Saint-Louis.

L'un des objectifs de ce séminaire de trois jours ouvert avant-hier mardi, à l'UGB de Saint-Louis, est de permettre aux différents acteurs de partager des expériences sur la gestion durable des ressources en eau. Il vise à créer un cadre d'échanges sur les défis en matière de gestion de l'eau auxquels font face aujourd'hui des villes comme Saint-Louis.

Des experts sénégalais et barcelonais y participent en présence aussi, d'élus locaux des communes du Département de Saint-Louis et du Conseil Départemental de Saint-Louis. À en croire l'enseignant chercheur à l'UGB, le Pr Adrien Coly, une démonstration fût entreprise par l'Université Gaston Berger, avec ses partenaires dans le cadre du traitement écologique de l'eau, l'assainissement et la gestion des eaux usées en vue de tester les capacités des technologies de traitement de l'eau. «Aujourd'hui, nous sommes avec les représentants de collectivités locales notamment, les maires, pour partager ce que nous avons pu faire pendant toutes ces années et aussi espérer faire la promotion de ces types de technologies autour de Saint-Louis et de sa région», a soutenu Pr Adrien Coly.

Des réponses ont été également données à la problématique des eaux usées de l'UGB, une des questions phares de la plateforme revendicative des étudiants de Sanar. «Nous avons mis en place un prototype qui a une certaine quantité, mais qui est l'un des plus grands de notre région.

Donc aujourd'hui, il ne reste plus qu'à passer à l'échelle en ce qui concerne le traitement écologique des eaux », a-t-il ajouté, tout en précisant que «ce type de dispositif permet non seulement d'assainir mais aussi, de faire économiser à l'UGB sa facture d'eau», a précisé l'enseignant chercheur de l'UGB. Abordant dans le même sens, Dr Antonina Torrens de la Fondation Solidarité de l'Université de Barcelone, d'insister sur l'intérêt de la réutilisation des eaux usées. «On traite l'eau, on fait l'assainissement et après on réutilise ces eaux usées traitées pour l'agriculture, les jardins, et on aura moins de pression sur l'eau potable provenant du fleuve ou des puits», a indiqué Dr Antonina Torrens.

Tous deux ont aussi évoqué l'importance et la nécessité de promouvoir l'intercommunalité en vue d'une meilleure gestion de l'eau dans les différentes localités. Une nouvelle fois, la collaboration entre des universités (UGB de Saint-Louis et Université de Barcelone) et la Fondation MON-3 s'est mise au service de la communauté en accompagnant les collectivités territoriales dans la réflexion pour la recherche de solution en vue d'une gestion durable de l'eau.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.