13 Juin 2019

Sénégal: Affaire «un scandale à 10 milliards de dollars» - Aliou Sall sursoit à sa plainte contre BBC

Le maire de Guediawaye a finalement décidé de surseoir à sa plainte annoncé contre la chaine BBC News Afrique au Sénégal pour diffamation suite à la diffusion d'un reportage par ce média intitulé : «un scandale à 10 milliards de dollars» qui l'incriminait dans l'affaire des contrats pétroliers avec Petro-tim. Dans un communiqué rendu public hier, mercredi 12 juin, son avocat, Me Mouhamadou Moustapha Dieng a justifié cette décision par la «saisine du procureur Général de la Cour d'Appel de Dakar par le ministre de la Justice pour l'ouverture d'une enquête portant sur les mêmes faits».

Aliou Sall ne déposera pas finalement plainte contre la chaine Anglaise BBC. Nonobstant de son engagement pris lors de sa conférence de presse le 3 juin dernier, de trainer devant dame justice la chaine BBC News Afrique au Sénégal et en Grande Bretagne suite à la diffusion par ce média d'un reportage intitulé : «un scandale à 10 milliards de dollars» qui l'incriminait dans l'affaire des contrats pétroliers avec Petro-tim, le jeune frère du président de la République a annoncé hier, mercredi 12 juin qu'il se garde pour le moment de saisir les autorités judiciaires.

Dans un communiqué transmis à notre Rédaction hier, mercredi 12 juin, Me Mouhamadou Moustapha Dieng, son avocat, tout en rappelant la «ferme volonté de mon client d'intenter des poursuites judiciaires contre les auteurs, co-auteurs ou complices de cette production dont les faits rapportés sont inexacts», justifie cette marche en arrière par la saisine du procureur Général de la Cour d'Appel de Dakar par le ministre de la Justice pour «l'ouverture d'une enquête portant sur les mêmes faits». En effet, selon lui, «dispositions de la Loi pénale en vigueur font temporairement obstacles à cette détermination».

Evoquant ainsi l'article 226 alinéas derniers du Code de procédure pénale qui dispose selon lui, «dans toute autre circonstance et envers toute autre personne non qualifiée, lorsque le fait imputé est l'objet de poursuites commencées à la requête du Ministère Public ou d'une plainte de la part du prévenu, il sera, durant l'instruction qui devra avoir lieu, sursis à la poursuite et au jugement du délit de diffamation».

L'avocat du jeune frère du président de la République insiste en soulignant que «dès lors, toute action judiciaire engagée dans ces conditions risque d'être paralysée par l'action du parquet».

Cependant, poursuivant son propos, Me Dieng a toutefois tenu à préciser que le combat contre BBC va se poursuivre sur d'autres plans. «Nous avons engagé un recours non juridictionnel en attendant l'issu de l'action du ministère public. Cette voie de droit nous commande de saisir au préalable la BBC d'une réclamation qui l'oblige à ouvrir une enquête sur la fiabilité des informations ainsi que sur le respect par la journaliste Mayeni JONES des normes éthiques régissant l'exercice de la profession.

La BBC sera tenue d'y répondre», a-t-il indiqué avant d'ajouter dans la foulée : «c'est seulement en cas de rejet de notre réclamation que nous porterons l'affaire devant l'OFCOM (Office Fédéral de la Communication du Royaume Uni de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord), instance de recours, seule habilitée à se prononcer en appel sur cette violation grave des droits de notre client. Notre requête sera déposée auprès du médiateur de la BBC à LONDRES, ce mercredi 12 Juin 2019 (hier, Ndlr)».

Sénégal

CAN Egypte 2019 - Nigeria-Tunisie ce mercredi pour la troisième place

Les Aigles de Carthage de la Tunisie affrontent les Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 17 juillet, à 20 heures,… Plus »

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.