Afrique: L'Angola au forum africain contre la corruption

Sharm El — Sheikh - Une délégation angolaise de hauts fonctionnaires de la Cour des Comptes, conduite par le Juge conseiller Joaquim Mande, assiste depuis mercredi au Forum africain sur la lutte contre la corruption à Charm el-Cheikh, en Égypte.

L'événement vise à encourager les pays africains à adopter des politiques et des programmes de travail en vue d'éliminer la corruption et de sensibiliser toutes les parties du continent aux dangers de ce fléau, en particulier en ce qui concerne les efforts de développement et de modernisation.

La lutte contre la corruption est inscrite dans la Charte africaine de la démocratie, Gouvernement et Elections du 31 janvier 2007, dans la Convention africaine de lutte contre la corruption du 9 octobre 2003, et fait partie de l'Agenda 2063 de l'Union africaine.

Selon des chiffres internationaux, l'Afrique perd près de 50 milliards de dollars par an en raison de la corruption et de mouvements de capitaux illégaux.

L'événement, ouvert par le Président égyptien Abdel-Fattah El-Sisi, réunit 48 pays africains, quatre nations arabes et neuf organisations internationales.

Le forum africain contre la corruption, qui se tient à l'initiative du Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, se clôture ce jeudi 13 juin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.