13 Juin 2019

Atelier de formation de formateurs en "gestion de projet" à l'intention des agents du ministère des Finances et de l'Économie de la Gambie, du 10 au 15 Banjul (Gambie)

Après un atelier de formation de formateurs fructueux sur : « Gestion axée sur les résultats» l'année dernière pour appuyer la mise en œuvre de son nouveau plan national de développement (2018-2021), la Gambie, par le biais de la Direction de la planification du développement du ministère des Finances et de l'Économie, a de nouveau demandé à l'Institut africain de développement économique et de planification (IDEP), cette année d'organiser un nouveau cours sur mesure en «Gestion de projet».

L'objectif principal de cette formation est de renforcer les capacités des planificateurs en développement d'appuyer l'élaboration de propositions de projets susceptibles de bénéficier d'un financement et la gestion efficace de projets conformément aux projets phares décrits dans le Plan national de développement.

L'atelier de formation de formateurs a réuni 37 fonctionnaires gambiens, dont 10 femmes issus de différents ministères, départements et agences: tels que le ministère des Finances et des Affaires économiques; Ministère de l'Agriculture; Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche, de la science et de la technologie; Ministère de la santé et de la protection sociale; Ministre de l'Intérieur; Ministère du pétrole et de l'énergie; Ministère de la pêche et des ressources en eau; Ministère de l'environnement, du changement climatique et des ressources naturelles ; Ministère de la justice; Ministère de l'information, de la communication et des infrastructures; Ministère du tourisme et de la culture; la police gambienne; le Département de l'immigration de la Gambie, Bureau de l'Ombudsman; le Bureau de la femme et le bureau du vice-président

Dans son allocution d'ouverture, M. Abdou Touray, spécialiste du programme du PNUD pour l'éradication de la pauvreté et la croissance inclusive, a déclaré qu'à l'échelle mondiale, plus de 80% des échecs de projets étaient imputables à une mauvaise gestion, notamment à une mauvaise conception. En Gambie, l'évaluation des plans de développement réalisée dans le passé a montré que le secteur public était peu en mesure de mettre en œuvre les programmes, projets et activités planifiés donnant des résultats médiocres en matière de développement. Les projets ne sont souvent pas bien conçus ni gérés efficacement pour produire les résultats escomptés. Les secteurs n'ont pas mis au point des mécanismes permettant d'éviter une mauvaise gestion des projets, mais continuent de prolonger la durée de vie des projets et d'en concevoir de nouveaux sans évaluer l'efficacité de leur gestion. Par conséquent, cette formation contribuera grandement aux réformes attendues de tous les secteurs de l'économie en donnant aux cadres de la planification les moyens d'acquérir de solides connaissances et compétences en matière de gestion de projet.

M. Abdou Touray a exprimé sa gratitude à la CEA et à l'IDEP pour leur soutien collaboratif et le partenariat avec le PNUD, avec l'ONU travaillant à l'unisson.

M. Alagie Fadera, Directeur de la planification du développement au Ministère des finances et des affaires économiques de Gambie, a indiqué que ce programme de formation faisait partie de l'engagement du gouvernement à renforcer les capacités afin de combler les lacunes perçues en matière de soutien aux réformes visant à renforcer le développement de projets viables pour la mise en œuvre effective du plan national développement (2018-2021). La formation devrait familiariser les participants à l'utilisation des outils retenus pour la formulation, la rédaction et la gestion de propositions de projets, ainsi que pour la gestion, en liaison étroite avec les différentes priorités du PND.

M. Alagie Fadera a ajouté que le choix de l'IDEP en tant qu'institution chargée de dispenser ce programme etait bien informé. L'IDEP a été créé pour aider les gouvernements africains dans leurs efforts de formation et de développement des capacités dans les domaines de la gestion et de la planification économiques. Depuis sa création en 1962, il a collaboré étroitement avec ses États Membres pour évaluer leurs besoins et mettre au point des cours généraux, spécialisés et sur mesure à l'intention de leurs cadres à mi-carrière et de leurs cadres supérieurs. Des dizaines de Gambiens ont bénéficié de cette formation au fil des

Mme Zeynabou Kane, Division de la formation et de la recherche à l'IDEP, a déclaré que la mission de l'IDEP était de renforcer les capacités des pays africains conformément aux agendas internationaux 2030 (ODD) et 2063 (L'Afrique que nous voulons) et aux plans nationaux de développement.

Elle a en outre indiqué que les résultats attendus de cette formation étaient notamment les suivants : l'amélioration de la connaissance des participants des concepts clés de la gestion de projet; Gestion de la portée du projet; Gestion des coûts du projet; Gestion de la qualité du projet; Gestion des risques du projet; Financement de projet; Évaluation et développement de projet et facteurs clés de succès pour l'élaboration de propositions.

M. Percy Anaab Bukari, formateur, a déclaré que les participants devaient participer pleinement aux discussions et mettre leurs connaissances, compétences et expériences respectives au service de la création des scénarios nécessaires pour enrichir le processus de formation. En tant qu'Atelier de Formation des Formateurs, les stagiaires doivent s'engager pleinement dans l'ensemble du processus pour disposer des capacités nécessaires pour reproduire le processus dans leurs institutions respectives lorsqu'ils reprendront leur travail.

Pour plus d'information : z.kane@unidep.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.