Sénégal: Mercredi macabre à Thiaroye-Gare - 3 corps sans vie découverts, dont un père et son fils

On a vécu une journée macabre dans la banlieue dakaroise, précisément à Thiaroye-Gare, avec la découverte de 3 corps sans vie. Il s'agit du vieux Alpha Oumar Diallo, âgé de 70 ans, originaire de la Guinée et habitant Bène Barack, chez son tuteur, et de Arfang Cissé et son fils de 6 ans retrouvés morts dans une chambre de l'étage où ils habitent.

Les commentaires vont bon train dans la zone de Thiaroye-Gare sur la mort de ces 3 personnes. S'agirait-il de mort naturelle pour le vieux Alpha Oumar Diallo ou de suicide pour Arfang Cissé, le père de famille ? Un parent du vieux, qui nous informe, croit à la mort naturelle: «le vieux a quitté Bène Barack pour des achats au niveau marché de Thiaroye-Gare. Arrivé à ce niveau, il a fait ses emplettes. Sur le chemin du retour, il a acheté des arachides qu'il a mangées. Aussitôt il reprend son chemin. Arrivé au niveau de la chaussé qui mène au carrefour de Tally Diallo, il s'affale sur le sol et rend l'âme sur le coup», a soutenu un parent de la victime qui a été alerté. La Police de Thiaroye, non loin du lieu du drame, s'est déplacée pour le constat d'usage.

Par contre, les autres découvertes semblent troublantes et mystérieuses. Portés disparus depuis dimanche, ce sont finalement les corps sans vie de Arfang Cissé et de son fils qui ont découverts dans une chambre à l'étage où ils habitent. Peint comme un homme travailleur, mais fougueux, le défunt Arfang Cissé n'avait pas de bons rapports avec quelques membres de son entourage, d'après un de ses oncles, Moustapha Sall, larmoyant au moment de l'arrivée de l'ambulance.

Ces voisins soutiennent qu'il avait divorcé de sa femme qu'il a reprise avant la fête de la tabaski mais sa femme reste dans leur demeure familiale, non loin de la maison. Les membres de sa famille nous ont même indiqué avoir effectué des recherches, en vain. Mais c'est une odeur fétide qui se dégageait du haut de l'immeuble qui a alerté le voisinage. Une fois en haut, on aperçoit, de par la fenêtre entre ouverte, les pieds du défunt. Une fois la porte défoncée, c'est la terreur: le corps sans vie en état de putréfaction avancé git sur le sol. L'alerte est donné, une fouille dans les toilettes de la même chambre par les Sapeurs-pompiers qui effectuaient le saupoudrage du corps sans vie a permis de découvrir l'horreur: un autre corps sans vie découvert, celui de son fils aussi en état de décomposition.

L'alerte est lancée dans le quartier, les voisins accourent de tous les coins du populeux quartier Hamdalah à Thiaroye-Biafra. Les langues commencent à se délier sur les circonstances de la mort du mécanicien de moto. Chacun y va de son commentaire. La question qui est sur toutes les lèvres est: est-ce un crime, un suicide ou même les deux ? Aurait-il tué son fils avant de se donner la mort ? Ou seraient-ils tué et jetés dans cette chambre ?

La Police de Thiaroye, appuyé par la Police technique et scientifique ont fait des prélèvements sur le lieu du drame et cela pour élucider les circonstances de la mort du père et de son fils, grâce aux techniques dont eux seuls disposent.

En attendant, les corps sans vie ont été transportés dans un hôpital de la place. Une enquête est ouverte. Actuellement, dans le quartier Hamdallah Biafra, on retient son souffle en attendant que les circonstances de la mort de Arfang Cissé soient mises au clair.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.