13 Juin 2019

Congo-Kinshasa: FCC-CACH, un mariage qui fâche !

En République démocratique du Congo, bon nombre de Congolais ne sont pas favorables à la coalition FCC-CACH. Pour preuve : depuis le début de cette semaine, les militants du CACH exigent la dissolution « sans condition » dudit mariage. D'où, la tension ne fait que monter entre ces deux camps. On assiste ainsi à des violences et autres actes de barbarie pouvant se propager sur toute l'étendue du territoire national.

Le mariage FCC-CACH risque d'exploser au fur et à mesure un bon nombre de Congolais souhaitent voir le chef de l'État, Félix Tshisekedi, s'émanciper du sénateur Joseph Kabila. Ce couple n'a toujours pas résolu la problématique de la formation d'un nouveau gouvernement après plus de quatre mois de coalition.

Les militants du CACH exigent le divorce, en invitant l'actuel président à prendre ses responsabilités et à s'écarter de l'autorité morale du FCC.

C'était hier 12 juin 2019, qu'on a assisté une démonstration des forces ayant opposé les militants de l'UDPS à ceux du PPRD. Les militants de ces deux formations politiques se sont déversés massivement dans la rue pour se livrer à une bataille. Par conséquent, des sièges des partis politiques, à l'instar du PPRD de Joseph Kabila, de l'ARC originale de Charles Nawej et celui de

Puis Mwabilu ont été totalement vandalisés grâce aux jets des pierres et autres projectiles des meneurs non autrement identifiés.

Par ailleurs, l'opposant Martin Fayulu se cramponne sur son fameux combat de vérité des unes. Dès ce jeudi, il a mobilisé les femmes, depuis la Gare centrale pour une marche vers la Cour constitutionnelle. Et, d'autre marche des militants de Lamuka a été étouffée par la police, car les militants avaient voulu se rendre au palais du peuple.

D'ailleurs, il promet une série d'actions de grande envergure, le 30 juin 2019. Et, parallèlement, le Mouvement de Libération du Congo, le parti de Bemba dont l'arrivée à Kinshasa est confirmée pour le dimanche 23 juin à 10 heures, annonce, quant à lui, des manifestations pacifiques dont une marche contre les invalidations en cascade de ses élus.

Face à cette situation, il revient aux tenants du FCC-CACH de revenir sur les accords signer pour calmer la situation.

Congo-Kinshasa

Inquiétude au sujet de contrats attribués à l'homme d'affaires Jammal Samih

En République démocratique du Congo (RDC), le président Felix Tshisekedi a visité plusieurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.