Afrique: Fonds africain de développement - La 15è reconstitution est en cours

La 15e reconstitution des ressources du Fonds africain de développement (Fad) logé à la Banque africaine de développement (Bad) a débuté le 20 mars 2019.

L'information est donnée par le directeur de la mobilisation des ressources et des finances externes de la Bad, Désiré Vencatachellum, à travers un bulletin de l'institution financière africaine publiée le 11 juin 2019, à Malabo en Guinée Équatoriale.

Dans le document, il a révélé que l'opération de reconstitution s'achèvera par une conférence des donateurs en novembre 2019. Sans toutefois donner le lieu. « Le Fonds est la principale source de financement de 70% des pays membres régionaux. Une reconstitution réussie permettrait d'améliorer les opérations sur le terrain et de faciliter le processus de décentralisation », a insisté M. Vencatachellum. Il a aussi expliqué que les activités du Fad ont un impact durable et pourraient avoir un effet encore plus important si nous disposions de ressources supplémentaires.

Pour lui, le Fonds attire régulièrement de nouveaux partenaires ou donateurs et apporte au marché des produits ou des projets pour la première fois dans les pays.

Notons que dans le dernier Fad, la présence de la Bad a été renforcée dans 11 États fragiles. Ainsi, les approbations et opérations prévues ont concerné principalement les infrastructures (45%), les transports et l'énergie (25% et 20%) et l'agriculture (18%).

En ce qui concerne le nouveau Fad, 370 opérations d'investissement d'une valeur estimée à près de 16,8 milliards de dollars américains sont prévues.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.