13 Juin 2019

Congo-Kinshasa: Kisangani - Un soldat tue trois civils avant d'être abattu par ses compagnons

Un soldat a battu à mort sa compagne après une brève dispute, ce jeudi 13 juin dans la commune de Mangobo à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, indiquent les témoins.

Les voisins qui ont vu la scène ont tenté de maîtriser l'homme qui a aussitôt ouvert le feu, tuant sur le coup deux autres civils. Informés, ses compagnons d'armes ont essayé en vain de le désarmer, avant de l'abattre.

Les jeunes en colère ont promené les cadavres de deux hommes sur les grandes artères de la ville, s'en prenant à leur passage aux biens des particuliers. Certains commerces ont été attaqués sur le boulevard du 30 juin dans la commune Makiso. Le siège du PPRD n'a pas été épargné par ces jeunes en colère. Jusqu'autour de 12 heures (locales), la police tentait de contenir les manifestants, tout en essayant de les convaincre d'acheminer les deux corps à la morgue.

Congo-Kinshasa

Tensions au sein du mouvement pro-Kabila pour la présidence du Sénat

Parmi les candidats pour la présidence du Sénat, Bahati Lukwebo, membre de la coalition FCC. Celui-ci… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.