Cote d'Ivoire: Défense des intérêts des fonctionnaires - Une nouvelle plateforme s'engage à créer de meilleures conditions de plaidoyer

Le groupe Solidarité-égalité (Gse) est la nouvelle plateforme de la société civile portée sur les fonts baptismaux le mercredi 12 juin, à Abidjan, à l'issue d'une assemblée générale constitutive, à la rotonde de la cité financière au Plateau.

La plateforme regroupe des organisations de fonctionnaires de Côte d'Ivoire en activité ou à la retraite. Il s'agit notamment, des syndicats de fonctionnaires, des faitières, des mutuelles et des ordres de certaines corporations.

Cette organisation s'est donné pour objectifs, entre autres, de contribuer à l'élaboration des politiques, des programmes et des projets aux niveaux national, régional, africain et mondial au profit des fonctionnaires ; donner son point de vue sur toutes les questions d'intérêt national et tous les aspects de la vie civile ; créer de meilleures conditions de plaidoyer et de lobbying des organisations de la société civile.

Mesmin Komoé a été porté à la tête de cette nouvelle organisation par acclamation pour un mandat de cinq (5) ans renouvelable une fois. Le président de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d'Ivoire (Mugefci) devenu donc président du Gse, veut apporter une contribution significative pour l'amélioration des conditions de vie et de travail de l'ensemble des fonctionnaires de Côte d'Ivoire.

« Le groupe Solidarité-égalité qui vient d'être mis en place, ne va pas être un enjoliveur de trop parce qu'au niveau de la société civile ivoirienne beaucoup d'organisations existent mais se cantonnent dans ce rôle. Ils ne sont utilisés que pour valider des plans déjà élaborés », a déploré M. Komoé avant de dire que son organisation ne vient pas jouer ce rôle de décorateur mais plutôt jouer sa partition dans les prises de décisions.

« Nous, fonctionnaires de Côte d'Ivoire, ne voulions pas être passifs dans tous ce qu'il y a comme projets de développement en notre faveur. L'histoire du fonctionnaire doit être écrite avec le fonctionnaire lui-même et non en dehors de lui. Nous voudrions être un acteur majeur dans le développement de la fonction publique et partant dans le développement de notre pays. Et nous pensons qu'avec le binôme des valeurs qui nous incarnent à savoir solidarité-égalité, nous allons y parvenir », a-t-il fait savoir.

A noter qu'à la faveur des élections à la Mugefci en 2017, il s'était créé de façon spontanée une coalition autour du candidat Mesmin Komoé menée par des responsables de différentes familles d'emploi. Ce sont ces associations, syndicats, faitières qui ont décidé de formaliser le Gse et d'en faire une force active de la société civile pour des batailles futures.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.