13 Juin 2019

Burkina Faso: Médias publics - Les travailleurs ont marché sur la Primature pour manifester leur mécontentement

Le Synatic a observé deux journées de protestation sous la forme de sit-in, les 12 et 13 juin 2019, soldées par une marche sur la Primature le 13 juin 2019.

Cela en réponse à la décision prise en conseil de ministres du 29 mai 2019. Pour Siriki Dramé, secrétaire général du Synatic, dans le compte rendu, le gouvernement préconisait « encore, des réflexions approfondies en dépit du long temps mis pour aboutir aux propositions pertinentes et consensuelles de la commission mixte ». Le Synatic tient ainsi à montrer son mécontentement face à cette léthargie dans le traitement de ce dossier.

Pour Zoubaviel David Dabiré, journaliste à la RTB, « en 2015 nous avons demandé l'amélioration de nos conditions de vie et c'est le gouvernement qui a décidé de nous proposer cette société d'Etat qui a été confinée dans une loi. Alors nous attendons sa mise en œuvre effective ». Ils ont donc effectué une marche sur le boulevard de l'indépendance en direction de la primature où ils ont livré leur message au Premier ministre. Etant absent, le message a été reçu par son Directeur de cabinet.

Le Synatic exige donc du gouvernement:

- la mutation diligente, et sans condition, des Editions Sidwaya et de la RTB en Société d'Etat avec l'ensemble du personnel, telle que recommandée par la Commission mixte ;

- la dotation conséquente de ces médias en équipements et moyens adéquats pour mener à bien leurs missions ;

- le versement intégral de la Taxe de soutien au développement des activités audiovisuelles de l'Etat aux médias publics, conformément à la loi sur l'audiovisuel.

Burkina Faso

L'amendement du code pénal doit être déclaré inconstitutionnel

Reporters sans frontières (RSF) appelle le Conseil constitutionnel du Burkina Faso à déclarer non… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.