Algérie: Dilapidation de deniers publics et abus de fonction, principales charges retenues contre Ouyahia et Zaalane (Procureur général)

Alger — L'ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia et l'ex-ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, auditionnés par le juge enquêteur près la Cour suprême (Alger), sont poursuivis pour plusieurs chefs d'inculpation, notamment l'octroi d'indus privilèges, dilapidation de deniers publics et abus de fonction, a indiqué le procureur général près ladite Cour.

Ahmed Ouyahia et Abdelghani Zaalane "sont poursuivis en application de l'article 26, alinéa 1 de la loi 01-06 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption, pour attribution d'avantages injustifiés à autrui dans le cadre de marchés publics et de contrats", "en application de l'article 29 de la loi 01-06 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption, pour dilapidation de deniers publics", "en application de l'article 33 de la loi 01-06 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption, pour abus de fonction, et en application de l'article 34 de la loi 06-01 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption, pour conflit d'intérêts", a-t-il précisé dans un communiqué.

Le juge enquêteur près la Cour suprême a ordonné le placement du premier inculpé (Ouyahia) en détention provisoire et le deuxième (Zaalane) sous contrôle judiciaire avec retrait des passeports, ordinaire et diplomatique, et présentation devant la Cour une fois par mois, indique encore la même source, qui ajoute que pour l'ordonnance de placement sous contrôle judiciaire, le Parquet général fera appel devant la chambre d'accusation, dans les délais légaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.