Afrique: Prospérité économique de l'Afrique - Ca passera par l'intégration

Des décideurs africains l'ont réitéré hier à Malabo, au cours de la cérémonie officielle d'ouverture des assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement.

Sipopo, et son centre de conférence, depuis mardi dernier, le théâtre des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement. Des assises qui ont connu une étape cruciale hier, avec la cérémonie officielle d'ouverture présidée par le chef de l'Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mba sogo. Egalement présents à cette cérémonie, des représentants de chefs d'Etats du continent, dont Louis Paul Motaze, venu au nom du président Paul Biya du Cameroun.

Les différentes allocutions de circonstance ont, pour coller au thème des assises, insisté sur l'impact positif de l'intégration sur le développement de l'Afrique. Un impact attendu à la fois sur le niveau des échanges commerciaux sur le continent grâce à la mise en place de la Zone de libre échange intercontinental africaine.

De l'avis du président de la BAD, Adesina Akinwumi, cette zone, une fois les barrières tarifaires supprimées, va contribuer à augmenter de 57% le volume des échanges à travers le continent ; lequel volume doublera avec la suppression des barrières non tarifaires telles que l'exigence des visas.

C'est pourquoi l'institution financière panafricaine, a investi ces dernières années d'importantes sommes pour encourager l'in tégration. En Afrique centrale, la banque a investi 13 milliards de dollars ces dernières années notamment, pour la construction des réseaux de fibres optiques et les infrastructures d'intégration telles que les routes, etc. Un engagement qu'a également tenu à présenter Teodoro Obiang Nguema Mbasogo à travers les réalisations de son pays pour sortir de la pauvreté.

« Les constructions réalisées à travers le pays grâce à la manne pétrolière et malgré les critiques ont permis à la Guinée équatoriale de ne plus figurer en tête des pays les plus pauvres du monde », a soutenu le président équato-guinéen. Le pays est donc fier d'accueillir la BAD au moment il se lance dans la diversification de son économie.

Et quand on sait que les réunions annuelles sont l'occasion de parler de l'avenir de la BAD et de l'Afrique, le président Obiang Nguema a invité les gouverneurs à faire preuve de courage pendant les débats pour prendre les décisions qui s'imposent afin sortir l'Afrique de la phase de résilience. Leur leit-motiv devant être cette phrase de Nelson Mandela :« Tout est impossible jusqu'à ce que quelqu'un le rende possible. ».

Tagged:

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Afrique

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.