13 Juin 2019

Cameroun: Unicef - Charlotte Dipanda, ambassadrice de bonne volonté

La star de la musique camerounaise a officialisé son engagement au cours d'un point de presse mercredi 12 juin 2019à Yaoundé.

C'est officiel, depuis hier, la diva de la musique camerounaise Charlotte Dipanda fait désormais partie de la liste très sélecte des ambassadeurs de bonne volonté de l'Unicef, militants engagés pour la cause des droits des enfants. L'artiste a choisi de s'allier au Fonds des Nations unies pour l'enfance dans l'objectif de soutenir le gouvernement camerounais dans cette noble tâche qu'est la défense des enfants.

La nouvelle a été annoncée au cours d'une rencontre organisée hier au siège de l'Unicef à Yaoundé. Charlotte Dipanda a ainsi eu l'occasion de dire sa détermination à accompagner cette action rondement menée depuis des décennies par cette agence des Nations Unies installée au Cameroun. « Je m'engage aujourd'hui à appuyer l'Unicef dans toutes les initiatives qu'elle mène sur le terrain depuis une trentaine d'années en faveur de la promotion de l'enfance », a relevé la nouvelle ambassadrice.

Et pour ce faire, l'artiste a déjà bien défini ses objectifs. D'après son témoignage, l'enfant est au coeur de tous ses projets. « J'ai quatre albums et dans chacun d'eux, il y a une ou deux chansons qui parlent des enfants, parce que je suis moi-même une mère. Quand je vois mon fils grandir, je suis émue », a-t-elle rajouté. Les besoins seront donc identifiés afin d'y apporter une meilleure réponse. « Mes différents agendas seront ainsi mis au service de ces initiatives », précise la chanteuse.

L'Unicef oeuvre à construire un monde où les droits de chaque enfant seront respectés. A cet effet, toutes les ressources susceptibles de contribuer à l'amélioration de la situation de l'enfance en détresse sont mobilisées. C'est dans ce cadre que des célébrités telles que Charlotte Dipanda sont associées à cette cause pour user de leur talent et de leur notoriété pour garantir à cette couche sociale la santé, l'éducation, l'égalité des chances et la protection.

Cameroun

Cameroun anglophone - Nouvelle journée ville morte à Kumba

Les « Ghost Town » (villes mortes en français), voilà l'une des armes utilisées par la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.