Sénégal: La société civile veut la vérité sur l'affaire Sall

Les Sénégalais réclament des explications sur un dossier de corruption qui implique le frère du président Macky Sall.

Alors que le ministre sénégalais de la Justice a ordonné lundi (10 juin) une "enquête complète" sur des contrats pétroliers et gaziers épinglés dans un reportage de la BBC, la société civile sénégalaise est déterminée à voir clair dans le dossier de corruption au sommet de l'Etat.

Il s'agit d'une affaire d'attribution d'exploitations de gisements pétroliers, dans laquelle est mis en cause le frère du président Macky Sall.

Selon la chaîne britannique, la société Petro-Tim, de l'homme d'affaires australo-roumain Frank Timis, a versé en 2014 une prime secrète de 250.000 dollars à Aliou Sall, actuel président de la Caisse de dépôt et consignation et maire d'une commune de la banlieue de Dakar. Des accusations que celui-ci a formellement démenti.

Des manifestations sont prévues vendredi (14 juin) dans tout le Sénégal à l'appel de la société civile. Et ces rassemblements sont légitimes, selon Badou Kane.

Le président du mouvement "Demal Suno Bopp" estime qu'il est important que les Sénégalais aient accès à la vérité dans ce dossier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.