Maroc: Tenue prochaine du Salon international de l'aéronautique du Bourget avec la participation du Maroc

Le 53ème Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget (nord-est de Paris), l'un des plus importants du secteur dans le monde, s'apprête à ouvrir ses portes avec la participation du Maroc.

Comme lors de ses précédentes participations à ce grand rendez-vous mondial organisé tous les deux ans, le Royaume, destination privilégiée des investissements dans l'industrie aéronautique, cherchera notamment lors de ce Salon, prévu du 17 au 23 juin, à renforcer sa position en tant que plateforme compétitive de production à proximité de l'Europe.

Ces dernières années, le développement de filières diversifiées, particulièrement le câblage, la mécanique, le composite et l'assemblage mécanique, ont positionné le Royaume comme une destination privilégiée de la sous-traitance aéronautique, avait expliqué notamment le ministère de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, lors d'une précédente participation.

La présente édition du plus que centenaire Salon aéronautique du Bourget, dont les quatre premiers jours seront dédiés aux professionnels, accueillera comme de coutume tout le gratin du secteur dans le monde.

Les chiffres fournis par l'organisateur, le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS), démontrent l'importance de l'événement : 2453 exposants, 140 aéronefs en vol ou sur le statique, une surface totale de 324.000 m², 142.000 visiteurs professionnels et 180.000 visiteurs grand public attendus ainsi que 3450 journalistes.

Dans un communiqué parvenu à la MAP, le GIFAS met l'accent en outre sur l'intérêt que représente l'Avion des Métiers, qui sera installé au cœur du salon, en tant que lieu unique pour découvrir les métiers et les opportunités d'emploi et de formation de la filière aéronautique et spatiale.

A la fois forum de recrutement et salon d'orientation, l'Avion, qui occupera un espace de 3.000 m2, réunira 70 exposants (acteurs industriels, écoles, associations, opérateurs de formations).

Le public y sera invité, du 21 au 23 juin, à suivre un parcours immersif et pédagogique via deux espaces distincts et complémentaires. Il s'agira, en l'occurrence, d'une zone de démonstration et d'échange animée par des professionnels qui vont lui faire découvrir leurs métiers et les métiers d'avenir, ainsi que d'un espace de rencontre pour échanger avec les entreprises qui recrutent et les établissements d'enseignement qui proposent des formations allant du CAP au diplôme d'ingénieur.

Des conférences, animations et événements RH sur les thèmes de l'emploi et de la formation, viendront compléter ce dispositif dont on s'attend à ce qu'il suscite de nombreuses vocations.

En 2019, les entreprises membres du GIFAS prévoient 15.000 recrutements, dont 70% en contrat à durée indéterminée (CDI). Et à ce chiffre s'ajoutent 4.000 recrutements d'alternants.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.