Angola: L'Union africaine encourage la bonne gouvernance

Luanda — La commissaire de l'Union Africaine (UA), Minata Cessouma, a encouragé, jeudi, les autorités angolaises à poursuivre la lutte contre la corruption et les bonnes pratiques de gouvernance, en vue de l'amélioration de ces éléments de développement.

S'adressant à la presse, après une réunion avec des représentants du ministère de la Justice et des Droits de l'homme, elle a affirmé que les réalisations de l'Angola dans le domaine des droits de l'homme et de la lutte contre la corruption devraient être suivies par d'autres pays africains.

La diplomate a souligné que l'Angola était un pays du continent doté de "bonnes actions" en matière de droits de l'homme, de politiques et de lutte contre la corruption.

Pour Minata Cessouma, l'expérience angolaise dans ces domaines peut être transmise à d'autres pays africains.

A son tour, le secrétaire d'État à la Justice, Orlando Fernandes, a souligné la pertinence de la rencontre au cours de laquelle la commissaire africaine a recommandé que l'Angola soit mieux intégré dans le système de l'organisation continentale et du Comité des ministres de la Justice.

La commissaire aux affaires politiques de l'Union africaine est arrivée mercredi à Luanda pour une visite de travail de trois jours à l'invitation des autorités angolaises.

Ambassadrice du Burkina Faso en Éthiopie et représentante permanente de son pays auprès de l'Union africaine et de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), Minata Cessouma, termine ce vendredi (14) sa visite en Angola.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.